TABLE DES MATIÈRES
DU TOME PREMIER
INTRODUCTION
7
Les conditions économiques; la réglementation traditionnelle, 7. - Les courants nouveaux: économistes et physiocrates, 13. - La crise de l'année 1789, 15. - La Constituante et la vie chère, 20. - Réglementation ou liberté? 24.
 
PREMIÈRE PARTIE LA GIRONDE ET LA VIE CHÈRE
 
CHAPITRE PREMIER: LA CRISE DU SUCRE EN 1792
29
Les causes du renchérissement, 30. - Les troubles, 36. - Les remèdes à la crise, 41. - La diversion jacobine, 46.
 
CHAPITRE II: UN ESSAI DE TAXATION POPULAIRE AU PRINTEMPS DE 1792
50
La crise du pain et ses causes. L'inflation, 50. - Les troubles alimentaires, 59. - La répression et les remèdes, 65. - Les premiers théoriciens de la taxation. Dolivier, Robespierre, 70.
 
CHAPITRE III: UN ESSAI DE RÉGLEMENTATION PENDANT LA PREMIÈRE INVASION (septembre-décembre 1792)
74
Les conséquences du 10 août, 74. - La proclamation du 4 septembre 1792 et ses suites, 77. - Les lois des 9 et 16 septembre 1792, 86. - La "loi agraire", 87. - La politique girondine. Roland, 92. - Le soulèvement ouvrier et paysan de l'automne de 1792, 95. - La suppression de la réglementation, 103. - Les causes de l'échec, 105.
 
SECONDE PARTIE LES ENRA GÉS ET LA VIE CHÈRE
 
CHAPITRE PREMIER: LES ENRAGÉS ET LA LUTTE POUR LE MAXIMUM (janvier-février 1793)
109
La hausse des prix et les salaires, 109. - Le mouvement populaire contre la liberté économique, 112. - Jacques Roux et Varlet, 117. - Le programme des Enragés, 130.
 
CHAPITRE II: UN ESSAI DE TAXATION POPULAIRE A PARIS EN FÉVRIER 1793
134
La pétition du 12 février 1793, 135. - Les troubles de la fin de février 1793, 139. - L'embarras des Jacobins, 145. - La manoeuvre de Marat, 146. - La répression, 152. - Le programme de Chaumette et de la Commune, 154.
 
CHAPITRE III: LE VOTE DU PREMIER MAXIMUM (avril-mai 1793)
157
La situation en mars 1793, 157. - Évolution de la politique des Montagnards, 163. - Le pain à trois sous. Sébastien Lacroix et Danton, 167. - Cambon et le cours forcé de l'assignat, 169. - L'agitation des Enragés en avril 1793, 170. - La discussion et le vote du maximum des grains, 172. - Pourquoi les Montagnards ont accepté le maximum, 181.
 
CHAPITRE IV: L'APPLICATION DU PREMIER MAXIMUM (mai-juillet 1793)
182
CHAPITRE V: LES ENRAGÉS CONTRE LA CONSTITUTION DE 1793 (juin 1793)
194
La situation gouvernementale, 194. - Claire Lacombe et les Républicaines révolutionnaires, 196. - Théophile Leclerc, 196. - Le programme des Enragés après la chute de la Gironde, 200. - La résistance des Montagnards, 203. - Hébert contre les Enragés, 204. - Jacques Roux veut compléter la Constitution, 206.
 
CHAPITRE VI: LES ENRAGÉS ET LES TROUBLES DU SAVON (juin 1793)
217
Jacques Roux organise la résistance, 217. - Les désordres à Paris, 219. - La discussion du maximum général à la Convention, 222. - Jacques Roux aux Cordeliers, 224. - La Commune et les troubles, 227. - Robespierre dénonce Jacques Roux aux Jacobins, 229. - Jacques Roux renié par les Cordeliers, 231.
 
CHAPITRE VII: LA MORT DE MARAT ET LE VOTE DE LA LOI SUR L'ACCAPAREMENT (juillet 1793)
235
Les décrets des 1er et 5 juillet 1793, 235. - Jacques Roux et Marat, 236. - Le meurtre de Marat et ses conséquences, 237. - Leclerc et Roux continuent le journal de Marat, 239. - Recrudescence de disette, 242. - Billaud-Varenne fait voter la loi contre l'accaparement, 243. - Les voeux des assemblées primaires, 245. - Le mouvement contre le maximum, 246.
 
CHAPITRE VIII: L'AGITATION SECTIONNAIRE A PARIS EN AOUT 1793. L'AFFAIRE CAUCHOIS
250
L'administrateur des subsistances Garin, 251. - Cauchois et l'agitation des sections, 253. - L'action parallèle de Jacques Roux et de Leclerc, 262. - Projets de septembrisade, 264. - Hébert évolue, 266. - Robespierre contre les Enragés, 269. - L'agitation à la fin d'août, 274. - La répression, 278.
 
CHAPITRE IX: LES GRENIERS D'ABONDANCE ET LA RÉQUISITION GÉNÉRALE (août et septembre 1793)
282
Le projet de Léonard Bourdon, 283. - Le projet de Chabot, 286. - La loi sur les greniers d'abondance, 288. - La carte de pain, 289. - Les missions pour l'approvisionnement de Paris, 290. - La levée en masse, 292. - La réquisition générale, 295. - Le maximum des combustibles et de l'avoine, 297. - La loi du 11 septembre 1793, 299. - Les raisons de la Convention, 304.
 
CHAPITRE X: L'INAUGURATION DE LA TERREUR
306
L'offensive hébertiste, 306. - La journée du 4 septembre 1793, 312. - Les Jacobins sont entraînés, 317. - La journée du 5 septembre, 320. - Les conséquences, 327.
 
CHAPITRE XI: LA FIN DES ENRAGÉS
329
La première arrestation de Jacques Roux, 329. - La campagne des Enragés contre la Terreur, 337. - Claire Lacombe sur la sellette aux Jacobins, 339. - Varlet contre les quarante sous, 341. - L'arrestation de Varlet, 343. - La suppression des clubs de femmes, 345. - L'arrestation de Lacombe et de Leclerc. 349, - Le procès et la mort de Jacques Roux, 350. - Le rôle historique de Jacques Roux, 353.
 
(suite du récit au Tome deuxième)