TABLE DES MATIÈRES
PRÉFACE.
III
RÉSUMÉ GÉNÉRAL.
V
LIVRE I
LOI DE CONSTANCE MARINE ORIGINELLE
PREMIÈRE PARTIE
ORIGINE MARINE DES PREMIÈRES CELLULES ANIMALES
CHAPITRE PREMIER
ORIGINE AQUATIQUE DE TOUS LES ORGANISMES ANIMAUX
Résumé du Chapitre.
5
La vie animale présente quatre grands habitats, se réduisant en définitive à deux: habitat aquatique, habitat aérien.
4
Nécessité de démontrer l'origine aquatique des organismes aquatiques eux-mêmes.
5
PREMIÈRE DÉMONSTRATION DE L'ORIGINE AQUATIQUE DE TOUS LES ORGANISMES ANIMAUX.
6
DEUXIÈME DÉMONSTRATION.
7
TROISIÈME DÉMONSTRATION.
12
Principe de la troisième démonstration, fondée sur l'examen du mode respiratoire.
14
Méthode.
14
Classification employée.
14
PROTOZOAIRES.
15
MÉSOZOAIRES.
16
MÉTAZOAIRES. - 1. Spongiaires.
17
2. Hydrozoaires.
17
3. Scyphozoaires.
18
4. Échinodermes.
19
5. Plathelminthes.
19
6, 7. Myzostomides, Acanthocéphales.
21
8. Némathelminthes.
21
9. Trochozoaires.
22
10. Chétognathes.
29
11. Arthropodes.
29
12. Péripatides.
40
13. Diplocordés.
42
14. Hémicordés.
42
15. Cordés.
43
Résumé de la démonstration.
47
CHAPITRE II
ORIGINE MARINE DE TOUS LES ORGANISMES ANIMAUX
Résumé du Chapitre.
50
DÉMONSTRATION PRÉLIMINAIRE DE L'ORIGINE MARINE DE TOUS LES ORGANISMES ANIMAUX.
51
DÉMONSTRATION EFFECTIVE.
54
PROTOZOAIRES. - Rhizopodes.
55
Sporozoaires.
56
Flagellés.
56
Infusoires.
57
MÉSOZOAIRES.
57
MÉTAZOAIRES. - Spongiaires.
58
Hydrozoaires.
58
Scyphozoaires.
59
Échinodermes.
60
Plathelminthes.
60
Myzostomides.
61
Acanthocéphales.
61
Némathelminthes.
61
Trochozoaires.
62
Chétognathes.
64
Arthropodes.
64
Péripatides.
65
Diplocordés.
65
Hémicordés.
65
Cordés.
65
DÉMONSTRATIONS ACCESSOIRES.
68
CHAPITRE III
ORIGINE MARINE DES PREMIÈRES CELLULES ANIMALES
Résumé du Chapitre.
72
PREMIÈRE DÉMONSTRATION DE L'ORIGINE CELLULAIRE MARINE DE LA VIE ANIMALE.
74
DEUXIÈME DÉMONSTRATION.
74
Mode de reproduction.
75
Mode de développement.
78
DEUXIÈME PARTIE
MAINTIEN DU MILIEU MARIN ORIGINEL, COMME MILIEU VITAL
DES CELLULES, A TRAVERS LA SÉRIE ANIMALE
CHAPITRE PREMIER
DIVISION FONDAMENTALE DE L'ORGANISME EN QUATRE GRANDS DÉPARTEMENTS:
MILIEU VITAL, MATIÈRE VIVANTE, MATIÈRE MORTE, MATIÈRE SÉCRÉTÉE
Résumé du Chapitre.
85
Nécessité d'une détermination précise du milieu vital.
86
Division primordiale de l'organisme en quatre parts: 1° milieu vital, 2° matière vivante, 3° matière morte, 4° matière sécrétée.
88
Détails de cette division.
90
Milieu vital.
90
Matière vivante.
94
Matière morte, ou non immédiatement vivante.
94
Matière sécrétée.
98
Justification de cette division.
98
Justification du milieu vital, quant à ses plasmas d'imbibition des tissus épithéliaux, conjonctifs denses et cartilagineux.
99
Justification de la matière morte.
102
Nécessité a priori de la matière morte.
102
Réalité de la matière morte (preuves histologiques, physiologiques, chimiques).
104
Résumé du Chapitre. - Conception de l'organisme.
110
CHAPITRE II
MAINTIEN DU MILIEU MARIN ORIGINEL, COMME MILIEU VITAL
DES CELLULES, CHEZ LES SPONGIAIRES, HYDROZOAIRES, SCYPHOZOAIRES
ET QUELQUES ÉCHINODERMES
Résumé du Chapitre.
112
Maintien chez les Spongiaires.
115
Maintien chez les Hydrozoaires.
115
Maintien chez les Scyphozoaires.
117
Maintien chez les Échinodermes.
117
CHAPITRE III
MAINTIEN DU MILIEU MARIN ORIGINEL, COMME MILIEU VITAL DES CELLULES,
CHEZ TOUS LES INVERTÉBRÉS MARINS
Résumé du Chapitre.
119
Expériences. - Méthode.
120
PREMIER GROUPE D'EXPÉRIENCES.
121
DEUXIÈME GROUPE D'EXPÉRIENCES.
122
TROISIÈME GROUPE D'EXPÉRIENCES.
125
QUATRIÈME GROUPE D'EXPÉRIENCES.
124
Conséquences de ces résultats. - L'Invertébré marin, fermé anatomiquement au milieu extérieur, lui est ouvert osmotiquement.
126
Confirmation chimique.
126
Conséquences de ces deux derniers Chapitres. - Au point de vue minéral, la majorité des organismes animaux a pour milieu vital de ses cellules le milieu marin lui-même.
128
APPENDICE. - Historique.
152
Technique et détails des expériences personnelles rapportées dans le corps du Chapitre.
154
CHAPITRE IV
MAINTIEN DU MILIEU MARIN ORIGINEL, COMME MILIEU VITAL DES CELLULES,
CHEZ LES INVERTÉBRÉS D'EAU DOUCE ET AÉRIENS
Résumé du Chapitre.
145
Préambule aux Chapitres IV, V, VI.
145
PREMIER GROUPE D'EXPÉRIENCES.
147
DEUXIÈME GROUPE D'EXPÉRIENCES.
153
TROISIÈME GROUPE D'EXPÉRIENCES.
154
Expériences indirectes de C. von Holub.
156
APPENDICE. - Technique des expériences personnelles rapportées plus haut.
158
CHAPITRE V
MAINTIEN DU MILIEU MARIN ORIGINEL, COMME MILIEU VITAL DES GELLULES,
CHEZ LES VERTÉBRÉS. (DÉMONSTRATION PHYSIOLOGIQUE.)
Résumé du Chapitre.
160
Détermination des expériences fondamentales à effectuer pour la démonstration physiologique de la théorie marine.
162
Eau de mer d'expérience.
164
Calculs pour les poids d'animaux, poids ou volumes d'injection, d'excrétion, d'alimentation, vitesses d'injection, d'élimination, etc.
165
PREMIER GROUPE D'EXPÉRIENCES.
165
DEUXIÈME GROUPE D'EXPÉRIENCES.
169
TROISIÈME GROUPE D'EXPÉRIENCES.
171
Résumé des trois groupes d'expériences qui précèdent. - Démonstration physiologique effectuée.
173
QUATRIÈME GROUPE D'EXPÉRIENCES.
175
Première série.
177
Deuxième série.
185
Loi générale du travail rénal.
198
Interprétation des résultats de la première série.
205
APPENDICE. - Note de L. HALLION.
207
CHAPITRE VI
MAINTIEN DU MILIEU MARIN ORIGINEL, COMME MILIEU VITAL DES CELLULES,
CHEZ LES VERTÉBRÉS. (DÉMONSTRATION CHIMIQUE.)
Résumé du Chapitre.
212
PARAGRAPHE I. - COMPOSITION MINÉRALE DE L'EAU DES MERS MODERNES.
L'eau de mer typique est celle des grands océans.
215
Analyse au premier degré de l'eau de mer typique.
220
Analyse au second degré.
221
Ier sous-groupe des corps rares - Brome.
222
Carbone.
222
Silicium.
222
Fer.
223
Azote (et Ammonium).
223
Fluor.
225
Phosphore.
225
Lithium.
225
Iode.
226
Bore.
228
Arsenic.
228
Cuivre.
229
1° sous-groupe des corps rares. - Argent.
230
Or.
230
Zinc.
230
sous-groupe des corps rares. - Manganèse.
231
Strontium.
232
Baryum.
233
Césium, Rubidium.
233
Aluminium.
233
sous-groupe des corps rares. - Plomb.
233
Coball.
234
PARAGRAPHE II. - COMPOSITION MINÉRALE DE L'EAU DES MERS ANCIENNES.
Considérations générales.
235
Étude des dépôts marins et des sources qui en émanent.
236
Analogie de composition des mers anciennes et modernes.
243
PARAGRAPHE III. - COMPOSITION MINÉRALE DU MILIEU VITAL
DES VERTÉBRÉS SUPÉRIEURS. - RESSEMBLANCE ÉTROITE DE COMPOSITION
AVEC L'EAU DE MER.
Avant-propos.
246
Composition minérale du milieu vital des Vertébrés les plus élevés, les plus éloignés de la souche marine. - Analyses au premier degré.
248
Première comparaison avec l'eau de mer. - Ressemblance frappante.
252
Nécessité d'une ressemblance plus complète, s'étendant jusqu'aux corps les plus rares.
256
Recherche dans le milieu vital des corps rares marins. - Points et méthode de recherche.
259
Démonstration de la présence des corps rares marins dans le milieu vital des Vertébrés les plus élevés. - Silicium.
262
Fer.
261
Ammoniaque.
267
Fluor.
269
Iode.
270
Brome.
276
Manganèse.
277
Cuivre.
285
Plomb.
297
Zinc.
299
Argent.
300
Lithium.
301
Arsenic.
302
Bore.
308
Baryum.
310
Aluminium.
311
Strontium.
313
Rubidium, Césium.
315
Or.
317
Cobalt.
319
Conséquences étrangères et immédiates.
321
PARAGRAPHE IV. - LA COMPOSITION MINÉRALE DES ALIMENTS NATURELS
N'EXPLIQUE PAS, CHEZ LES VERTÉBRÉS SUPÉRIEURS, LA COMPOSITION MARINE
DU MILIEU VITAL.
PREMIÈRE RÉFUTATION. - Des quatre grands départements organiques: milieu vital, matière vivante, matière morte, matière sécrétée, qui, tous, tirent leurs principes constituants de l'alimentation générale, seul, le milieu vital offre la composition minérale de l'eau de mer.
322
Composition minérale de la matière vivante.
323
Composition minérale de la matière morte.
329
Composition minérale de la matière sécrétée.
336
DEUXIÈME RÉFUTATION. - Loin que la composition marine du milieu vital des Vertébrés supérieurs s'explique par la composition minérale de leur alimentation naturelle, on peut dire bien plutôt qu'elle est réalisée en dépit de l'alimentation.
347
Pauvreté en soude des aliments fondamentaux des Vertébrés supérieurs (aliments végétaux). - Preuves chimiques.
348
Preuves physiologiques.
358
1° Avidité pour le sel des animaux végétariens, et des animaux végétariens seuls.
358
2° Avidité pour le sel des Hommes principalement végétariens.
361
3° Économie physiologique en chlorure de sodium chez les animaux végétariens, faible teneur en soude de leurs évacuations.
365
4° État morbide latent et dépérissement des animaux végétariens qui n'ajoutent pas à leur alimentation naturelle une ration de chlorure de sodium.
369
APPENDICE. - Composition minérale moyenne des différents aliments végétaux, calculée d'après la table de TH. VON GOUREN (1872).
384
Pauvreté en soude de la plupart des végétaux.
386
Analyses d'aliments végétaux, parues depuis la dernière table de WOLFF (1880) et effectuées, quant à la potasse et à la soude, selon le procédé précis du chloroplatinate.
401
Réfutation de la théorie de Bunge, touchant l'avidité pour le sel des animaux végétariens.
404
Hypothèse de Bunge.
411
CHAPITRE VII
NON-MAINTIEN DU MILIEU MARIN ORIGINEL, COMME MILIEU VITAL DES CELLULES,
CHEZ QUELQUES ORGANISMES INFÉRIEURS ET DÉCHUS.
LOI DE CONSTANCE MARINE ORIGINELLE, FRAGMENT D'UNE LOI DE CONSTANCE
PLUS GÉNÉRALE. - CONCEPTION DE L'ORGANISME
Résumé du Chapitre.
415
Loi de constance marine, fragment d'une loi de constance plus générale.
416
Non-maintien du milieu marin originel, comme milieu vital des cellules, chez. quelques organismes.
418
État de vie ralentie correspondant à ce non-maintien.
420
Loi de constance marine originelle.
424
Conception de l'organisme.
425
LIVRE II
LOI GÉNÉRALE DE CONSTANCE ORIGINELLE
Loi de constance thermique.
430
Position à l'état d'hypothèse de la loi de constance osmotique originelle.
436
Démonstration de cette loi.
438
Loi générale de constance originelle.
451
APPENDICE. - Causes possibles de la concentration des mers au cours des âges.
452
Nouveau caractère distinctif du Vertébré.
453
Amorce d'une loi de constance lumineuse.
454
LIVRE III
L'EAU DE MER EN THÉRAPEUTIQUE
Ancienne thérapeutique marine.
459
Mode d'application actuel du traitement marin.
461
Effets immédiats.
464
Effets médiats.
465
INDEX BIBLIOGRAPHIQUE.
467
TABLE DES NOMS D'AUTEURS.
491
TABLE GÉNÉRALE.
497