TABLE DES MATIÈRES(1)
Reproduction du portrait de Hobbes par Faithorne.
Avertissement du Traducteur
I
Introduction du Traducteur. - Hobbes théoricien de la Connaissance scientifique
IX
I. Les limites de la Philosophie. L'objet de la Science, p. XVIII. - II. La définition et la méthode d'acquisition de la Science, p. XIX. - III. L'origine de la Science, p. XXV. - IV. Le but ou la fin de la Science. Son utilité, p. XXIX. - La classification des Sciences, p. XXXI.
Reproduction du Frontispice de l'Edition originale anglaise du Léviathan (1651).
Epitre dédicatoire
1
Introduction
5
PREMIÈRE PARTIE
DE L'HOMME
CHAPITRE I. - Du Sens
1
CHAPITRE II. - De l'Imagination
6
La Mémoire, p. 9. - Les Rèves, p. 10. - Les Apparitions ou Visions, p. 13. - L'Entendement, p. 17
CHAPITRE III. - De la Conséquence ou Enchaînement des Imaginations
18
L'Enchaînement de Pensées non guidé, p. 19. - L'Enchaînement de Pensées réglé, p. 21. - La Remémoration, p. 23. - La Prudence, p. 24. - Les Signes, p. 25. - La Conjecture du passé, p. 26.
CHAPITRE IV. - Du Langage
30
L'Origine du Langage, p 30. - L'usage du Langage, p. 32. - Les Abus du Langage, p. 34. - Les Noms Propres et Communs, p. 35. - Les Noms Universels, p. 35. - La Nécessité des Définitions, p. 39. - Ce qui est Sujet aux Noms, p. 41. - L'Usage des Noms Positifs, p. 44. - Les Noms Négatifs et leurs Usages, p. 44. - Les Mots dépourvus de sens, p. 44. - La Compréhension, p. 45. - Les noms Inconstants, p. 46.
CHAPITRE V. - De la Raison et de la Science
48
Ce qu'est la Raison, p. 48. - Définition de la Raison, p. 49. - Où se trouve la Droite Raison, p. 50. - L'usage de la Raison, p 52. - De l'Erreur et de l'Absurdité, p. 53. - Les Causes d'absurdité, p. 55. - La Science, p. 58. - La Prudence et la Sapience, et leur différence, p. 61. - Les Signes de Science, p. 62.
CHAPITRE VI. - Des Débuts intérieurs des Mouvements Volontaires que communément on appelle Passions. Et des formes de Langage qui les expriment
64
Le Mouvement Vital et le Mouvement Animal. p. 64. L'Effort, p. 65. - L'Appétit, p. 66. - Le Désir, p. 66. - La Faim, p. 66. - La Soif, p. 66. - L'Aversion, p. 66. - L'Amour, p. 67. - La Haine, p. 67. - Le Mépris, p. 68. - Le Bien, p. 68 - Le Mal, p. 68. - Pulchrum, p. 69. - Turpe, p. 69. - L'Agréable, p. 70. - L'Utile, p. 70. - Le Désagréable, p. 70. - L'Inutile, p. 70. - Le Plaisir; p. 70. - Le Déplaisir, p. 70. - Les choses qui plaisent, p. 71. - Les choses qui déplaisent, p. 71. - Les Plaisirs des sens, p. 72. - Les Plaisirs de l'Esprit, p. 72. - La Joie, p. 72. - La Douleur, p. 73. - Le Chagrin, p. 73. - L'Espoir, p. 73. - Le Désespoir, p. 73. - La Crainte, p. 73. - Le Courage, p. 73. - La Colère, p. 74. - La Confiance en soi, p. 74. - La Défiance de soi, p. 74. - L'Indignation, p. 74. - La Bienveillance, p. 74. - La Bonté, p. 74. - La Cupidité, p. 74. - L'Ambition, p. 74. - La Pusillanimité, p. 75. - La Magnanimité, p. 75. - La Valeur, p. 75. - La Libéralité, p. 75. - La Pauvreté, p. 75. - L'Amabilité, p. 75 - La Convoitise naturelle, p. 75. - La Luxure, p. 76. - La Passion d'Amour, p. 76. - La Jalousie, p. 76. - La Vindicativité, p. 76. - La Curiosité, p. 76. - La Religion, p. 77. - La Superstition, p. 77. - La Vraie Religion, p. 77.- La Terreur Panique, p. 77. - L'Admiration, p. 78. - La Gloire, p. 78. - La Vaine gloire, p. 78. - Le Découragement, p. 78. - La Glorification Soudaine, p. 79. - Le Rire, p. 79. - Le Découragement Soudain, p. 80. - Le Pleurer, p. 80. - La Honte, p. 80. - Le fait de Rougir, p. 80. - L'Impudence, p. 81. - La Pitié, p. 81. La Cruauté, p. 81. - L'Emulation, p. 82. - L'Envie, p. 82. - La Délibération, p. 82. - La Volonté, p. 84. - Les Formes de Langage exprimant les Passions, p. 85. - Le Bien et le Mal apparents, p. 87. - La Félicité, p. 88. - La Louange, p. 89. - L'Exaltation, p. 89. - m a c a r i s m d , p. 89.
CHAPITRE VII. - Des Fins ou Résolutions du Discours
90
Le Jugement ou Sentence finale, p. 90. - Le Doute, p. 91 - La Science, p. 91. - L'Opinion, p. 92. - La Conscience, p. 92. - La Croyance, p. 93. - La Foi, p. 93.
CHAPITRE VIII. - Des Vertus communément appelées Intellectuelles, et de leurs Défauts contraires
98
Définition des Vertus Intellectuelles, p. 98. - L'Esprit, Naturel, ou Acquis, p. 99. - L'Esprit Naturel, p. 99. - Le Bon Esprit, ou la Bonne Imagination, p. 100. - Le Bon Jugement, p. 100. - La Discrétion, p. 100. - La Prudence, p. 105. - L'Astuce, p. 106. - L'Esprit Acquis, p. 107. - L'Etourderie, p. 108. - La Folie, p. 109. - La Rage, p. 109. - La Mélancolie, p. 110. - Le Discours dépourvu de Signification, p. 121.
CHAPITRE IX. - Des différents Sujets de Connaissance
124
CHAPITRE X. - De la Puissance, de la Valeur, de la Dignité, de l'Honneur, et du Titre à quelque chose
129
La Puissance, p. 129. - La Valeur, p. 132. - La Dignité, p. 134. - Honorer et Déshonorer, p. 134. - Honorable, p. 138. - Déshonorable, p. 139. - Les Armoiries, p. 143. - Les Titres Honorifiques, p. 146. - Le Titre à quelque chose, p. 148. - L'Aptitude, p. 148.
CHAPITRE XI. - De la Différence des Manières
150
Ce que l'on entend ici par Manières, p. 150. - Le désir incessant de Puissance chez tous les hommes, p. 151. - L'Amour de la Lutte provient de la Compétition, p. 152. - L'obéissance Civile provient de l'amour du Bien être, p. 153. -... de la crainte de la Mort ou des Blessures, p. 153. -... et de l'amour des Arts, p. 153. - L'Amour de la Vertu provient de l'amour de la Louange, p. 154. - La Haine provient de la difficulté à reconnaître de grands Bienfaits, p. 154. -... et de la Conscience que l'on a de mériter d'être haï, p. 156. - L'Empressement à attaquer provient de la Crainte, p. 156. -... et du manque de confiance en son propre esprit, p. 156. - Les Vaines entreprises proviennent de la Vaine gloire, p. 157. L'Ambition provient de l'opinion de suffisance, p. 157. - L'Irrésolution provient du trop grand cas que l'on fait des petites choses, p. 158. - La Confiance dans les autres provient de l'Ignorance des marques de la Sagesse et des Bonnes intentions, p. 159. -... et de l'Ignorance des causes naturelles, p. 159. -... et aussi du manque de Compréhension, p. 160. - Adhérer à la Coutume provient de l'Ignorance de la nature du Droit et du Tort, p. 161. - S'en prendre aux Individualités privées provient de l'ignorance des Causes de Paix, p. 162. - La Crédulité provient de l'Ignorance de la nature, p. 163. - La Curiosité de connaître provient de l'Anxiété du futur, p. 164. - La Religion Naturelle provient de la même cause, p. 164.
CHAPITRE XII. - De la Religion
167
La Religion n'existe que chez l'Homme, p 167. - Elle provient en premier lieu de son désir de connaître les Causes, p. 167. -... de la considération du Commencement des choses, p. 167. -... de son observation des Séquences des choses, p. 168. - La Cause naturelle de la Religion est l'Anxiété du temps à venir, p. 169. - Ce qui fait que les hommes craignent la Puissance des choses Invisibles, p. 170. -... et qu'ils les supposent Incorporelles, p. 171. - Ils ignorent cependant la façon dont les choses invisibles réalisent leurs effets, p 174. - Ils les honorent cependant comme ils honorent des êtres humains, p. 175. -... et leur attribuent tous les événements extraordinaires, p. 176. - Les Quatre semences Naturelles de la Religion, p. 177. - Elles se diversifient suivant la façon dont on les Cultive, p. 177. - L'opinion absurde du Paganisme, p. 178. - Les desseins des Auteurs de la Religion des Païens, p. 186. - La vraie Religion est la même chose que les lois du royaume de Dieu, p. 189. - Les causes des Changements qui s'opèrent dans la Religion, p. 189. - Le fait d'Ordonner de croire des Impossibilités, p. 191. - Le fait d'Agir contrairement à la Religion que l'on établit, p. 191. - L'Absence du témoignage des Miracles, p. 193.
CHAPITRE XIII. - De la Condition Naturelle de L'Humanité touchant son Bonheur et sa Misère
198
Les Hommes sont Egaux par nature, p. 198. - De l'Egalité procède la Défiance, p. 200. - De la Défiance procède la Guerre, p. 201. - Hors des Etats Civils, il y a perpétuellement Guerre de chacun contre chacun, p. 204. - Les Inconvénients d'une telle Guerre, p. 205. - En une telle Guerre, rien n'est Injuste, p. 208. - Les Passions qui inclinent les hommes à la Paix, p. 210.
CHAPITRE XIV. - De la première et de la seconde Lois Naturelles et des Contrats
211
Qu'est-ce que le Droit de Nature, p. 211. - Qu'est-ce que la Liberté, p. 211. - Qu'est-ce qu'une Loi de Nature, p. 211. - La Différence du Droit et de la Loi, p. 212. - Chaque homme a par Nature Droit sur toute chose, p. 212. - La Loi Fondamentale de nature, p. 213. - La seconde Loi de Nature, p. 213. - Qu'est-ce qu'abandonner un Droit, p. 214. - Qu'est-ce que Renoncer à un Droit, p. 215. - Qu'est-ce que Transférer un Droit, p. 215. - L'Obligation, p. 215. - Le Devoir, p. 216. - L'Injustice, p. 216. - Tous les Droits ne sont pas aliénables, p. 217. - Qu'est-ce qu'un Contrat, p. 218. - Qu'est-ce qu'un Pacte, p. 219. - Le Libre don, p. 219. - Les Signes Exprès de Contrat, p. 220. - Les Signes de Contrat par Inférence, p. 220. - Le Libre don se fait par des mots au Présent ou au Passé, p. 221. - Les Signes de Contrat sont des mots du Passé, du Présent et du Futur, p. 223. - Qu'est-ce que le Mérite, p. 223. - Les Pactes basés sur la confiance Mutuelle; quand sont-ils Invalides, p. 225. - Le Droit à la Fin Contient le Droit aux Moyens, p. 227. - On ne peut faire de Pactes avec les Bêtes, p. 227. - ni avec Dieu, en dehors d'une Révélation spéciale, p. 228 - Il n'y a de Pacte qu'au sujet du Possible et du Futur, p. 228. - Comment se terminent les Pactes, p. 229. - Les Pactes extorqués par la crainte sont validés, p. 229. - Un Pacte antérieur avec quelqu'un annule un Pacte ultérieur avec un autre, p. 231. - Le Pacte de ne pas se défendre n'est pas valable, p. 231. - Personne n'est obligé de s'accuser soi même, p. 232. - Le But du Serment, p. 233. - La forme du Serment, p. 235. - On ne peut Jurer que par Dieu, p. 235. - Un Serment n'ajoute rien à l'Obligation, p. 236.
CHAPITRE XV. - Des autres Lois de Nature
237.
La troisième Loi de Nature, la Justice, p. 237. - Que sont la Justice et l'Injustice, p. 237. - La Justice et la Propriété commencent avec la Constitution de l'Etat, p. 238. - La Justice n'est pas contraire à la Raison, p. 239. - On n'est pas déchargé de ses Pactes par le Vice de la Personne avec qui on les a faits, p. 246. - Que sont la Justice des Individus et la Justice des Actions, p. 246. - La Justice de la Conduite et la Justice des Actions, p. 248. - Rien de ce qui est fait à quelqu'un de son propre consentement ne peut être une Injure, p. 249. - Justice Commutative et Justice Distributive, p. 249. - La quatrième Loi de Nature, la Gratitude, p. 251. - La cinquième Loi de Nature, l'accomodation Mutuelle ou Complaisance, p. 252. - La sixième Loi de Nature, la Disposition au Pardon, p. 253. - La septième Loi de Nature, que dans les Vengeances on ne s'attache qu'au bien futur, p. 254. - La huitième Loi de Nature, contre l'Insolence, p. 255. - La neuvième Loi de Nature, contre l'Orgueil, p. 255. - La dixième Loi de Nature, contre l'Arrogance, p. 257. - La onzième Loi de Nature, l'Equité, p. 258. - La douzième Loi de Nature, l'usage Egal des choses Communes, p. 258. - La treizième Loi de Nature, du Sort, p. 259. - La quatorzième Loi de Nature, de la Primogéniture et de la Première occupation, p. 259. - La quinzième Loi de Nature, des Médiateurs, p. 260. - La seizième Loi de Nature, de la Soumission à l'Arbitrage, p. 260. - La dix-septième Loi de Nature, Personne n'est son propre Juge, p. 261. - La dix-huitième Loi de Nature, personne ne doit être Juge en qui est une cause naturelle de Partialité, p. 261. - La dix-neuvième Loi de Nature, des Témoignages, p. 262. - Une Règle qui rend aisément compte des Lois de Nature, p. 262. - Les Lois de Nature obligent toujours en Conscience, mais elles n'obligent Effectivement que lorsqu'il y a Sécurité, p. 263. - Les Lois de Nature sont Eternelles, p. 264. - Elles sont à tout prendre Faciles à suivre, p. 265. - Leur Science est la vraie Philosophie Morale, p. 265.
CHAPITRE XVI. - Des Personnes, des Auteurs, et des choses Personnifiées
268
Qu'est-ce qu'une Personne, p. 268. - Personne Naturelle et Personne Artificielle, p. 268. - D'où vient le mot Personne, p. 268. - Acteur et Auteur, p. 270. - L'Autorité, p. 270. - Les Pactes par Autorité lient l'Auteur, p. 270. -... mais non pas l'Acteur, p. 271. - L'Autorité doit être démontrée, p. 271 - La Personnification des Choses Inanimées, p. 272. -... des Choses dépourvues de Raison, p. 273. -... des Faux Dieux, p. 273. -... du vrai Dieu, p. 274. - Comment une Multitude peut être une Personne, p. 275. - Chaque individu de la multitude est Auteur, p. 275. - Un Acteur peut être Plusieurs individus Unifiés par la Pluralité des Voix, p. 276. - Une Représentation de nombre pair ne sert de rien, p. 276. - La voix Négative, p. 277.
(1) J'ai cru utile de rappeler ici les titres de Paragraphes déjà mentionnés au cours du texte. Dans l'édition latine de 1668, où les titres de Chapitres sont souvent abrégés, les titres de Paragraphes sont aussi beaucoup moins nombreux et habituellement très courts. Il ne m'a pas paru nécessaire d'indiquer, partout où on les rencontre dans le texte latin, les suppressions ou abréviations des titres de Paragraphes.