TABLE DES MATIÈRES
INTRODUCTION
LIVRE PREMIER
AVANT LA TRIBUNE
CHAPITRE PREMIER
LES ANNÉES DE FORMATION (1815-1831)
L'éducation monarchiste et religieuse de Lamartine. - Son goût précoce pour la politique. - Ses tendances conservatrices ne font pas obstacle à son détachement, de plus en plus marqué, de l'ancien régime. - Diplomate, Lamartine démissionne noblement après la Révolution de 1830. - Double candidature et double échec à la députation.
Page 1
CHAPITRE II.
LA POLITIQUE RATIONNELLE (1831)
Les idées sociales et politiques de Lamartine. - Ses convictions à la fois légitimistes et libérales: son indépendance. - Lamartine partisan de la gratuité de l'enseignement, de la séparation de l'Église et de l'État, du suffrage universel à plusieurs degrés, de l'unité du pouvoir législatif, de la suppression de la peine de mort. - Lamartine et la décentralisation. - La brochure échoue devant l'opinion, mais Lamartine est élu à la Chambre
Page 20
CHAPITRE III
LA VEILLÉE DES ARMES
Découragement de Lamartine à la suite de la mort de sa fille. - Son isolement voulu à la Chambre: il prévoit sa destinée. - Thiers s'efforce de le rallier à la Monarchie de Juillet: son refus. - Il siégera "au plafond"
Page 31
LIVRE DEUXIÈME
LAMARTINE A LA TRIBUNE
CHAPITRE PREMIER
LES DÉBUTS (1834)
La vocation oratoire de Lamartine: ses dons naturels. - Son premier discours sur la Question d'Orient. - Débats successifs. - La loi sur les Associations. - Le "parti social". - Lamartine se tient en dehors des partis. - Doctrines d'avenir. - Douze discours en cinq mois.
Page 39
CHAPITRE II
L'ASCENSION VERS LA MAITRISE (1834-1837)
Double réélection de Lamartine. - Son programme: la fusion de tous les parties. - Le discours sur l'amnistie révèle un orateur. - Lamartine "apprend laborieusement à improviser". - Succès éclatant contre les lois de septembre. - Intervention imprudente et prophétique en faveur de la loi de disjonction. - La défense des études classiques. - La question des sucres.
Page 56
CHAPITRE III
UN "MINISTRE DE L'OPINION". - LUTTE CONTRE LA COALITION (1837-1840)
Triple succès de Lamartine aux élections de 1837: son idéalisme politique. - Premiers discours d'affaires. - Les débats provoqués par la "coalition" consacrent la maîtrise de Lamartine. - Il défend les prérogatives de la couronne, mais il réclame une politique d'action. - Lamartine répudie, contre Guizot, la politique de "classe". - Magnifiques discours sur la Question d'Orient. - Lamartine attaque le cabinet présidé par Thiers: son talent est reconnu par tous les partis.
Page 80
CHAPITRE IV
AUTOUR D'UN CHEF-D'OEUVRE: LE DISCOURS SUR LE RETOUR DES CENDRES DE L'EMPEREUR NAPOLÉON (26 MAI 1840)
Lamartine résiste à l'entraînement général en faveur du retour des cendres de Napoléon. - Ses opinions sur l'Empereur. - Habileté et véhémence de son discours. - Paroles prophétiques. - Succès unanime et émotion immense. - Sainte-Beuve lui-même s'incline devant ce chef-d'oeuvre
Page 104
CHAPITRE V
UN DISCOURS INÉDIT DE LAMARTINE (1840)
Discours projeté aux électeurs de Mâcon. - Quoiqu'il ait acquis l'improvisation, Lamartine écrit encore. - Examen de la situation politique en France. - Comment Lamartine entend la politique: elle exige des idées et une foi. - Il fait de la Révolution française l'inspiration de son programme. - La politique nationale.
Page 118
CHAPITRE VI
LAMARTINE ET BERRYER (1840-1841)
La Question d'Orient oppose Lamartine et Berryer: comparaison de leurs talents. - Sagesse prévoyante du poète: le patriotisme de la paix contre le popularisme de la guerre. - Débat sur la propriété littéraire: les deux grands orateurs se rendent justice
Page 133
CHAPITRE VII
LAMARTINE ET GUIZOT. - DANS L'OPPOSITION (1841-1845)
Après avoir refusé un ministère secondaire, Lamartine soutient le gouvernement. - La question des députés fonctionnaires. - La réforme électorale sépare Lamartine et Guizot, qu'elle met aux prises. - La régence. - Lamartine entre dans l'opposition par un discours magnifique. - Popularité grandissante. - Discours de Mâcon. - L'avènement de la démocratie. - La variété des dons de Lamartine s'affirme dans plusieurs débats. - Apogée de son talent. - Parallèle entre Guizot, Thiers et Lamartine.
Page 153
CHAPITRE VIII
LAMARTINE ET THIERS: LES FORTIFICATIONS DE PARIS (1845)
Lamartine réclame la liberté des cultes. - Sympathie personnelle de Lamartine pour Thiers. - Discours contre les fortifications de Paris: intuitions géniales et prédictions extraordinaires. - Thiers tente son rapprochement avec Lamartine. - Nouveaux débats sur les fortifications, incident, envoi de témoins
Page 205
CHAPITRE IX
AUTOUR DU DISCOURS DE MÂCON. - VERS LA RÉVOLUTION (1846-1848)
Grande situation de Lamartine. - Son fluide oratoire. - "L'Histoire des Girondins": pressentiments de Mme de Girardin. - Discours populaire de Mâcon, son succès, son retentissement. - L'heure de Lamartine approche
Page 222
CHAPITRE X
TROIS MOIS DE DICTATURE ORATOIRE (24 FÉVRIER-10 MAI 1848)
Lamartine réclame la liberté d'opinion. - Harangue à l'opposition pour proposer la résistance légale. - Lamartine et les républicains. - La séance du 24 février: Lamartine repousse la régence et fait voter un Gouvernement provisoire. - Héroïsme de Lamartine, tout-puissant par le génie de la parole. - Ses dons d'improvisation. - Les rapports à l'Assemblée constituante. - La dictature de la persuasion. - Apothéose. - Impopularité commençante
Page 236
CHAPITRE XI
DE L'APOTHÉOSE A L'OUBLI. - LES DERNIÈRES ANNÉES DE TRIBUNE (10 MAI 1848-15 MARS 1851)
Larmartine sauve de nouveau l'ordre public. - Dernier sourire de la fortune. - Démission de la Commission exécutive. - Lettre aux dix départements. - Discours en faveur de l'élection du Président de la République par le suffrage universel. - Dernières interventions. - L'abandon.
Page 267
LIVRE TROISIÈME
LES FORMES ET LES PROCÉDÉS
DE L'ÉLOQUENCE DE LAMARTINE
CHAPITRE I
LAMARTINE ORATEUR POLITIQUE. - COMMENT LAMARTINE PRÉPARAIT SES DISCOURS
Parallèle entre Lamartine, lord Chatam, Mirabeau et Vergniaud. - Procédés communs à Vergniaud et à Lamartine. - Les progrès et secrets de l'improvisation de Lamartine. - Ses collaborateurs. - La mémoire de Lamartine. - Plan inédit d'un discours projeté contre la politique extérieure de Guizot. - Ce que Lamartine a gagné en vigueur au cours des événements de 1848. - Deux autres plans inédits de discours. - Absence d'esprit. - Lamartine est le poète suprême de la parole politique
Page 293
CHAPITRE II
LAMARTINE ORATEUR D'AFFAIRES
Variété des connaissances de Lamartine. - Son coup d'oeil. - Discours sur les sucres. - Six discours sur la conversion. - Les chemins de fer: Lamartine entrevoit leur développement, et s'en fait l'éloquent défenseur. - Débats économiques: l'approfondissement de la Seine et l'accaparement des mines. - Lamartine débateur incomparable: la tenue littéraire de ses discours techniques
Page 325
APPENDICE
A. Notes inédites de Tribune
351
B. Discours du 7 juin 1851 au 15e bureau sur la révision de la Constitution
360
Ouvrages à consulter
367