TABLE DES CHAPITRES
CONTENUS DANS CE VOLUME.
Dédicace à M. de Barante,
VII
Notice sur Philippe de Commines,
IX
Notice sur Guill. de Villeneuve,
XII
Notice sur Olivier de La Marche, suivie de l'estat de la maison de Bourgogne en 1774,
Notice sur Georges Chastelain,
Notice sur Jean Bouchet,
XI
MÉMOIRES DE PHILIPPE DE COMMINES.
 
Prologue, à M. l'archevesque de Vienne.
1
LIVRE PREMIER.
 
1464 CHAPITRE PREMIER. - De l'occasion des guerres qui furent entre Louis onziesme et le comte de Charolois, depuis duc de Bourgogne.
3
CHAP. II. - Comment le comte de Charolois, avec plusieurs gros seigneurs de France, dressa une armée contre le roi Louis onziesme, soubs couleur du bien public.
5
1465 CHAP. III. - Comment le comte de Charolois vint planter son camp près de Mont-l'Héry, et de la bataille qui fut faite audit lieu entre le roy de France et luy.
8
CHAP. IV. - Du danger auquel fut le comte de Charolois, et comment il fut secouru.
12
CHAP. V. - Comment le duc de Berry, frère du roy, et le duc de Bretagne se vindrent joindre avec le comte de Charolois contre iceluy roy.
15
CHAP. VI. - Comment le comte de Charolois et ses alliés, avec leur armée, passèrent la rivière de Seine sur un pont portatif, et comment le duc Jean de Calabre se joignit avec eux; puis se logèrent tous à l'entour de Paris.
17
CHAP. VII. - Digression sur les estats, offices et ambitions, par l'exemple des Anglois.
19
CHAP. VIII. - Comment le roy onziesme entra dedans Paris, pendant que les seigneurs de France y dressoient leurs pratiques.
20
CHAP. IX. - Comment l'artillerie du comte de Charolois et celle du roy tirérent l'une contre l'autre près Charenton, et comment le comte de Charolois fit faire de rechef un pont sur bateaux en la rivière de Seine.
22
1465 CHAP. X. - Digression sur quelques vices et vertus du roy Louis onziesme.
24
CHAP. XI. - Comment les Bourgongnons, estans près de Paris, attendans la bataille, cuidèrent, des chardons qu'ils virent, que ce fussent lances debout.
25
CHAP. XII. - Comment le roy et le comte de Charolois parlèrent ensemble pour cuider moyenner la paix.
27
CHAP. XIII. - Comment la ville de Rouen fut mise entre les mains du duc de Bourbon, pour le duc de Berry, par quelques menées, et comment le traicté de Conflans fut de tous poincts conclu.
28
CHAP. XIV. - Du traicté de paix conclu entre le roy et le comte de Charolois et ses alliés.
30
CHAP. XV. - Comment par la division des ducs de Bretagne et de Normandie, le roy reprint en ses mains ce qu'il avoit baillé à son frère.
31
CHAP. XVI. - Comment le duc de Normandie se retira en Bretagne, fort pauvre et désolé de ce qu'il estoit frustré de son intention.
32
LIVRE SECOND.
 
1466 CHAPITRE PREMIER. - Des guerres qui furent entre les Bourgongnons et les Liégeois, et comme la ville de Dinand fut prise, pillée et rasée.
34
CHAP. II. - Comment les Liégeois rompirent la paix au duc de Bourgogne, paravant comte de Charolois, et comment il les deffit en bataille.
35
1467 CHAP. III. - Comment après qu'aucuns des Liégeois eurent composé de rendre leur ville, et les autres refusé de ce faire, le seigneur d'Hymbercourt trouva moyen d'y entrer pour le duc de Bourgogne.
39
1467 CHAP. IV. - Comment le duc de Bourgogne fit son entrée en la ville de Liége, et comment ceux de Gand, qui paravant l'avoient mal reçu, s'humilièrent envers luy.
41
CHAP. V. - Comment le roy, voyant ce qui estoit advenu aux Liégeois, fit quelque peu de guerre en Bretagne contre les alliés du duc de Bourgogne, et comment ils se virent et parlèrent ensemble eux deux à Péronne.
43
1468 CHAP. VI. - Digression sur l'avantage que les bonnes lettres, et principalement les histoires, font aux princes et grands seigneurs.
45
CHAP. VII. - Comment et pourquoi le roy Louis fut arresté et enfermé dedans le chasteau de Péronne par le duc de Bourgogne.
46
CHAP. VIII. - Digression sur ce que quand deux grands princes s'entrevoyent pour cuider appaiser différends, telle venue est plus dommageable que profitable.
48
CHAP. IX. - Comment le roy renonça à l'alliance des Liégeois pour sortir hors du chasteau de Péronne.
50
CHAP. X. - Comment le roy accompagna le duc de Bourgogne, faisant la guerre aux Liégeois, paravant ses alliés.
51
CHAP. XI. - Comment le roy arriva en personne devant la cité de Liége, avec ledit duc de Bourgogne
52
CHAP. XII. - Comment les Liégeois firent une merveilleuse saillie sur les gens du duc de Bourgogne, là où luy et le roy furent en grand danger.
54
CHAP. XIII. - Comment la cité de Liége fut assaillie, prise et pillée, et les églises aussi.
56
1468 CHAP. XIV. - Comment le roy Louis s'en retourna en France, du consentement du duc de Bourgogne, et comment ce duc acheva de traiter les Liégeois et ceux de Franchemont.
58
CHAP. XV. - Comment le roy fit tant par subtils moyens que monseigneur Charles, son frère, se contenta de la duché de Guyenne, pour Brie et Champagne, contre l'entente du duc de Bourgogne.
59
LIVRE TROISIÈME.
 
1469 CHAPITRE PREMIER. - Comment le roy print nouvelle occasion de faire guerre au duc de Bourgogne, et comment il l'envoya adjourner jusques dedans Gand, par un huissier de parlement.
61
1470 CHAP. II. - Comment la ville de Sainct-Quentin et celle d'Amiens furent rendues entre les mains du roy, et pour quelles causes le connestable et autres entretenoient la guerre entre le roy et le duc de Bourgogne.
62
CHAP. III. - Comment le duc de Bourgogne gaigna Péquigny, et après trouva moyen d'avoir trève au roy pour un an, au grand regret du connestable.
64
CHAP. IV. - Des guerres qui furent entre les princes d'Angleterre pendant les différends du roy Louis et de Charles de Bourgogne.
67
CHAP. V. - Comment le roy Louis ayda si bien le comte de Warvic, qu'il chassa le roy Edouard hors d'Angleterre, au grand desplaisir du duc de Bourgogne, qui le reçut en ses pays.
69
CHAP. VI. - Comment le comte de Warvic tira hors de prison le roy Henry d'Angleterre.
72
CHAP. VII. - Comment le roy Edouard retourna en Angleterre, où il deffit en bataille le comte de Warvic, et le prince de Galles après.
74
1471 CHAP. VIII. - Comment la guerre se renouvela entre le roy Louis et le duc Charles de Bourgogne, à la sollicitation des ducs de Guyenne et de Bretagne.
76
1472 CHAP. IX. - Comment la paix finale, qui se traitoit entre le roy et le duc de Bourgogne, fut rompue, au moyen de la mort du duc de Guyenne, et comment ces deux grands princes taschoient à se tromper l'un l'autre.
79
1472 CHAP. X. - Comment le duc de Bourgogne, voyant qu'il ne pouvoit se saisir de Beauvais, devant laquelle il avoit planté son camp, s'en alla devant Rouen.
81
1473 CHAP. XI. - Comment le roy fit appointement avec le duc de Bretagne, et trève avec le duc de Bourgogne, et comment le comte de Sainct-Paul eschappa pour lors à une machination faite contre luy par ces deux grands princes.
83
1474 CHAP. XII. - Digression sur la sagesse du roy et du connestable, avec bons advertissemens pour ceux qui sont en auctorité envers leurs princes.
86
LIVRE QUATRIÈME.
 
CHAPITRE PREMIER. - Comment le duc de Bourgogne, s'estant saisi de la duché de Gueldres, eut envie d'entreprendre plus outre sur les Allemagnes, et comment il mit le siége devant la ville de Nuz.
88
CHAP. II. - Comment ceux de la ville de Nuz furent secourus par les Allemans et par l'empereur, contre le duc de Bourgogne, et des autres ennemis que le roy luy suscita.
91
1475 CHAP. III. - Comment le roy prit le chasteau de Tronquoy, les villes de Montdidier, Roye et Corbie, sur le duc de Bourgogne, et comment il voulut induire l'empereur Frédéric à se saisir des terres que ledit duc tenoit de l'Empire.
93
CHAP. IV. - Comment le connestable commença à rentrer en suspicion, tant du costé du roy que du duc de Bourgogne.
94
CHAP. V. - Comment le roy d'Angleterre vint par deçà à tout grosse puissance, pour secourir le duc de Bourgogne, son allié, contre le roy, qu'il envoya deffier par un héraut.
96
CHAP. VI. - De la peine en laquelle estoit le connestable, et comment il envoya lettres de créance au roy d'Angleterre et au duc de Bourgogne, qui après furent en partie cause de sa mort.
97
CHAP. VII. - Comment le roy fit vestir un simple serviteur d'une cotte d'armes avec un esmail, et l'envoya parler au roy d'Angleterre en son ost, où il eut très-bonne response.
99
1475 CHAP. VIII. - Comment trève de neuf ans fut traitée entre le roy de France et le roy d'Angleterre, nonobstant les empeschemens du connestable et du duc de Bourgogne.
101
CHAP. IX. - Comment le roy fit festoyer les Anglois dedans Amiens, et comment la place fut assiégée pour la vue des deux roys.
103
CHAP. X. - Comment les deux roys s'entrevirent et jurèrent la trève paravant traitée, et comment aucuns estimèrent que le Sainct-Esprit descendit sur la tente du roy d'Angleterre en espèce de pigeon blanc.
106
CHAP. XI. - Comment le connestable taschoit de s'excuser envers le roy, après la trève faite à l'Anglois, et comment fut aussi faite trève de neuf ans entre le roy Louis et le duc de Bourgogne.
109
CHAP. XII. - Comment la mort du connestable fut de tous poincts jurée entre le roy et le duc de Bourgogne, et comment s'estant retiré au pays du duc, fut par le commandement d'iceluy livré au roy, qui le fit mourir par justice.
111
CHAP. XIII. - Digression sur la faute que fit le duc de Bourgogne, livrant le connestable au roy, contre sa sûreté, et ce qui luy en pust estre advenu.
114
LIVRE CINQUIÈME.
 
CHAPITRE PREMIER. - Comment le duc de Bourgogne faisant la guerre aux Suisses, fut chassé par eux à l'entrée des montagnes près Granson.
116
1476 CHAP. II. - Comment, après la chasse de Granson, le duc de Milan, le roy René de Cécile, la duchesse de Savoye et autres abandonnèrent l'alliance du duc de Bourgogne.
119
CHAP. III. - Comment les Suisses deffirent en bataille le duc de Bourgogne, près la ville de Morat.
121
CHAP. IV. - Comment, après la bataille de Morat, le duc de Bourgogne se saisit de la personne de Madame de Savoye; et comment elle en fut délivrée et renvoyée en son pays par le moyen du roy.
123
CHAP. V. - Comment le duc de Bourgogne se tint quelques semaines comme solitaire; et comment cependant le duc de Lorraine recouvra sa ville de Nancy
124
1476 CHAP. VI. - Des grandes trahisons du comte de Campobache, et comment il empescha le duc de Bourgogne d'ouïr un gentil-homme qui les luy vouloit révéler devant qu'estre pendu; et ne tint compte aussi de l'advertissement que luy en donna le roy.
126
CHAP. VII. Comment le duc de Lorraine, accompagné de bon nombre d'Alemans, vint loger à Sainct-Nicolas, pendant le siége de Nancy; et comment le roy de Portugal, qui estoit en France, alla voir le duc de Bourgogne, durant ce siége.
129
CHAP. VIII. - Comment le duc de Bourgogne, n'ayant voulu suivre le bon conseil de plusieurs de ses gens, fut desconfit et tué en la bataille que luy livra le duc de Lorraine, près Nancy.
130
1477 CHAP. IX. - Digression sur quelques bonnes moeurs du duc de Bourgogne, et sur le temps que sa maison dura en prospérité.
131
CHAP. X. - Comment le roy fut adverty de la dernière deffaite du duc de Bourgogne, et comme il conduisit ses affaires après la mort d'iceluy.
133
CHAP. XI. - Comment le roy, après la mort du duc de Bourgogne, se saisit d'Abbeville, et de la response que luy firent ceux d'Arras.
134
CHAP. XII. - Discours, aucunement hors du propos principal, sur la joye du roy, se voyant délivré de plusieurs ennemis; et de la faute qu'il fit en la réduction des pays du duc de Bourgogne.
135
CHAP. XIII. - Comment Han, Bohain, Sainct-Quentin et Péronne furent livrés au roy; et comment il envoya messire Olivier, son barbier, pour cuider pratiquer ceux de Gand.
136
CHAP. XIV. - Comment maistre Olivier, barbier du roy, n'ayant pas bien fait son profit de ceux de la ville de Gand, trouva moyen de mettre les gens-d'armes du roy dedans Tournay.
138
CHAP. XV. - Des ambassadeurs que la damoiselle de Bourgogne, fille du feu duc Charles, envoya au roy; et comment, par le moyen de monseigneur des Cordes, la cité d'Arras et les villes de Hesdin et Boulongne, et la ville d'Arras mesme, furent mises en l'obéyssance du roy.
140
1477 CHAP. XVI. - Comment les Gandois, qui avoient usurpé auctorité par dessus leur princesse quand son père fut mort, vindrent en ambassade vers le roy, comme de par les trois estats de leur pays.
142
CHAP. XVII. - Comment ceux de Gand, après le retour de leurs ambassadeurs, firent mourir le chancelier Hugonet et le seigneur d'Hymbercourt, contre le vouloir de leur princesse; et comment eux et autres Flamans furent desconfits devant Tournay, et le duc de Gueldres, leur chef, tué.
145
CHAP. XVIII. - Discours sur ce que les guerres et divisions sont permises de Dieu pour le chastiement et des princes et du peuple mauvais, avec plusieurs bonnes raisons et exemples advenus du temps de l'auteur, pour l'endoctrinement des princes.
147
LIVRE SIXIÈME.
 
CHAPITRE PREMIER. - Comment la duché de Bourgogne fut mise entre les mains du roy.
157
CHAP. II. - Comment le roy entretenoit les Anglois, après la mort de Charles, duc de Bourgogne, afin qu'ils ne l'empeschassent en la conqueste des pays dudit duc.
157
CHAP. III. - Comment le mariage de madamoiselle de Bourgogne fut conclu et accomply avec Maximilien, duc d'Austriche, et depuis empereur.
160
1478 CHAP. IV. - Comment le roy Louis, par la conduite de Charles d'Amboise, son lieutenant, regagna plusieurs villes de Bourgogne que le prince d'Orange avoit révoltées contre le roy.
164
CHAP. V. - Comment le seigneur d'Argenton, durant les guerres de la conqueste de Bourgogne, fut envoyé à Florence; et comment il reçut l'hommage de la duché de Gennes, du duc de Milan, au nom du roy.
166
1479 CHAP. VI. - Du retour de monsieur d'Argenton d'Italie en France; et de la journée de Cuinegate.
168
1480 CHAP. VII. - Comment le roy Louis, par une maladie, perdit aucunement le sens et la parole, guérissant et renchéant par diverses fois; et comme il se maintenoit en son chasteau du Plessisles-Tours.
170
1481 CHAP. VIII. - Comment le roy fit venir à Tours un nommé le Sainct-Homme de Calabre, pensant qu'il le dust guérir; et des choses étranges que faisoit ledit roy pour garder son auctorité durant sa maladie.
173
1482 CHAP. IX. - Comment le mariage de monseigneur le dauphin fut conclu avec Marguerite de Flandres, et elle amenée en France; dont le roy Edouard d'Angleterre mourut de desplaisir.
175
1483 CHAP. X. - Comment le roy se maintenoit, tant envers ses voisins qu'envers ses subjets, durant sa maladie; et comment on luy envoyoit de divers lieux diverses choses pour sa guérison.
177
CHAP. XI. - Comment le roy Louis XI fit venir vers luy Charles, son fils, peu avant sa mort; et des commandemens et ordonnances qu'il fit tant à luy qu'à autres.
178
CHAP. XII. - Comparaison des maux et douleurs que souffrit le roy Louis à ceux qu'il avoit fait souffrir à plusieurs personnes, avec continuation de ce qu'il fit et fut fait avec luy, jusques à sa mort.
169
CHAP. XIII. - Discours sur la misère de la vie des hommes, et principalement des princes, par l'exemple de ceux du temps de l'auteur, et premièrement du roy Louis
182
CONCLUSION DE L'AUTEUR,
187
LIVRE SEPTIÈME.
 
CHARLES HUITIÈME.
 
Proposition de Philippe de Commines touchant ce qu'il prétend escrire par les mémoires du roy Charles VIII, fils dudit roy Louis onziesme de ce nom, après toutesfois quelque omission d'années depuis le décès de ce prince jusques à la reprise de son discours.
188
1484 CHAPITRE PREMIER. - Comment le duc René de Lorraine vint en France demander la duché de Bar et la comté de Provence, que le roy Charles tenoit, et comment il faillit à entrer au royaume de Naples, qu'il prétendoit sien, comme le roy; et quel droit y avoient tous deux.
188
1489 CHAP. II. - Comment le prince de Salerne, du royaume de Naples, vint en France, et comment Ludovic Sforze, surnommé le More, et luy taschoient à faire que le romenast guerre au roy de Naples, et pour quelle cause.
190
1494 CHAP. III. - Comment le roy Charles VIII fit paix avec le roy des Romains et l'archiduc, leur renvoyant madame Marguerite de Flandres, devant que faire son voyage de Naples.
194
CHAP. IV. - Comment le roy envoya devers les Vénitiens pour les pratiquer, devant qu'entendre son voyage de Naples; et des préparatifs qui se firent pour iceluy.
195
CHAP. V. - Comment le roy Charles partit de Vienne en Dauphine, pour conquérir Naples, en personne; et de ce que fit son armée de mer soubs la conduite de monsieur d'Orléans.
197
CHAP. VI. - Comment le roy, estant encore à Ast, se résolut de passer outre vers Naples, à la poursuite de Ludovic Sforze, et comment messire Philippe de Commines fut envoyé en ambassade à Venise, et de la mort du duc de Milan, après laquelle Ludovic se fit duc, au préjudice d'un fils d'iceluy duc.
199
CHAP. VII. - Comment Pierre de Médicis mit quatre des principales forteresses des Florentins entre les mains du roy, et comment le roy mit Pise, qui en estoit l'une, en sa liberté.
201
CHAP. VIII. - Comment le roy partit de la ville de Pise, pour aller à Florence, et de la fuite et ruine de Pierre de Médicis.
203
CHAP. IX. - Comment le roy fit son entrée à Florence, et par quelles autres villes il passa jusques à Rome.
204
CHAP. X. - Comment le roy envoya le cardinal Petriad-Vincula, qui fut depuis appelé le pape Jules II, dedans Ostie, et de ce que le pape faisoit à Rome cependant, et comment le roy y entra malgré tous ses ennemis, avec les partialités entre les Ursins et Colonnois dans ladite ville de Rome.
205
CHAP. XI. - Comment le roy Alphonse fit couronner son fils Ferrand, et puis s'enfuit en Sicile, et de la mauvaise vie qu'avoit menée le vieux Ferrand, son père, et luy aussi.
207
1494 CHAP. XII. - Comment, après que le jeune roy Ferrand fut couronné roy de Naples, alla asseoir son camp à Sainct-Germain pour résister contre la venue du roy, et de l'accord que le roy Charles fit avec le pape, estant encore à Rome.
210
CHAP. XIII. - Comment le roy partit de Rome pour aller à Naples; de ce qui advint cependant en plusieurs contrées dudit royaume de Naples, et par quelles villes il passa jusques à ladite ville de Naples.
211
CHAP. XIV. - Comment le roy Charles fut couronné roy de Naples; des fautes qu'il fit à l'entretenement d'un tel royaume, et comment une entreprise qui se dressait pour luy contre le Turc fut descouverte par les Vénitiens.
213
CHAP. XV. - Digression ou discours, aucunement hors de la matière principale, par lequel Philippe de Commines, auteur de ce présent livre, parle assez amplement de l'estat et gouvernement de la seigneurie des Venissiens, et de ce qu'il vit et fut fait pendant qu'il estoit ambassadeur pour le roy en leur ville de Venise.
214
LIVRE HUITIÈME.
 
1495 CHAPITRE PREMIER. - De l'ordre et provision que le roy mit au royaume de Naples, voulant retourner en France.
221
CHAP. II. - Comment le roy se partit de Naples, et repassa par Rome, d'où le pape s'enfuit à Orviette; des paroles que le roy tint à monsieur d'Argenton à son retour de Venise; des délibérations de rendre aux Florentins leurs places, et des prédications dignes de mémoire de frère Hiéronyme de Florence.
222
CHAP. III. - Comment le roy retint en ses mains la ville de Pise et quelques autres places des Florentins, pendant que monsieur d'Orléans, d'un autre costé, entra dedans Novarre en la duché de Milan.
224
CHAP. IV. - Comment le roy Charles passa plusieurs dangereux pas de montagnes entre Pise et Serzane; comment la ville de Pontreme fut bruslée par ses Alemans, et comment le duc d'Orléans se portoit à Novarre ce temps pendant.
225
1495 CHAP. V. - Comment la grosse artillerie du roy passa les monts Appennins à l'aide des Allemans; du danger où fut le mareschal de Gié avec son avant-garde, et comment le roy arriva à Fornoue.
227
CHAP. VI. - De la journée de Fornoue; de la fuite des ennemis de France; et comment le comte de Petilliane, qui durant ce jour rompit la prison du roi, fit tant qu'il les rallia.
231
CHAP. VII. - Comment le seigneur d'Argenton alla lui seul parlementer aux ennemis, quand il vit qu'autres députés avec luy n'y vouloient aller, et comment le roy parvint sain et sauf avec ses gens jusques en la ville d'Ast.
236
CHAP. VIII. - Comment le roy fit dresser une armée de mer pour cuider secourir les chasteaux de Naples, et comment ils n'en purent estre secourus.
241
CHAP. IX. - De la grande famine et peine ou estoit le duc d'Orléans à Novarre avec ses gens; de la mort de la marquise de Montferrat et de celle de M. de Vendosme; et comment après plusieurs deslibérations on entendit à faire paix pour sauver les assiégés.
242
CHAP. X. - Comment le duc d'Orléans et sa compagnie furent délivrés par appoinctement de la dure calamité de Novarre, où ils estoient assiégés, et de la descente des Suisses pour secourir le roy et monseigneur d'Orléans.
246
CHAP. XI. - Comment la paix fut conclue entre le roy et le duc d'Orléans d'un costé, et les ennemis, de l'autre; et des conditions et articles qui furent contenus en ladite paix.
248
CHAP. XII. - Comment le roy renvoya le seigneur d'Argenton à Venise pour les conditions de la paix, lesquelles refusèrent les Venissiens, et des tromperies du duc de Milan.
249
CHAP. XIII. - Comment le roy, estant retourné en France, mit en oubly ceux qui estoient demourés à Naples, et comment monseigneur le dauphin mourut, dont le roy et la royne menèrent grand deuil.
251
1496 CHAP. XIV. - Comment les nouvelles de la perte du chasteau de Naples vindrent au roy; de la vendition des places des Florentins à diverses gens; du traicté d'Atelle en la Pouille, au grand dommage des François, et de la mort du roy Ferrand de Naples.
253
1496 CHAP. XV. - Comment quelques pratiques menées en faveur du roy par aucuns seigneurs d'Italie, tant pour Naples que pour déchasser le duc de Milan, furent rompues par faute d'y envoyer, et comment une autre entreprise contre Gennes ne put aussi venir à bon effect.
255
CHAP. XVI. - De quelques dissentions d'entre le roy Charles et Ferrand de Castille, et des ambassadeurs envoyés de l'un à l'autre pour les apaiser.
258
1496 CHAP. XVII. - Discours sur les fortunes et malheurs qui advinrent à la maison de Castille au temps du seigneur d'Argenton.
261
1498 CHAP. XVIII. - Du somptueux édifice que le roy Charles commença à bastir peu avant sa mort; du bon vouloir qu'il avoit de réformer l'église, ses finances, sa justice et soi-mesme; et comment il mourut soudainement, sur ce bon propos, en son chasteau d'Amboise.
263
CHAP. XIX. - Comment le sainct homme frère Hiéronyme fut bruslé à Florence, par envie qu'on eut sur luy, tant du costé du pape, que de plusieurs autres Florentins et Venissiens.
265
CHAP. XX. - Des obsèques et funérailles du roy Charles huictiesme, du couronnement du roy Louis douziesme de ce nom, son successeur, avec les généalogies des roys de France, jusques à iceluy.
266
MÉMOIRES DE GUILLAUME DE VILLENEUVE.
 
DE 1494 A 1497.
 
1497 L'auteur rédige ses Mémoires pour se désennuyer, étant prisonnier à Naples.
269
Charles VIII passe les monts.
269
Son arrivée à Rome.
269
Le roi Alphonse et les princes se sauvent de Naples.
270
Entrée de Charles VIII à Naples.
271
Son départ.
272
1494 Révolte de Naples contre les Français.
272
La ville de Trane suit l'exemple de Naples
273
Les Vénitiens mettent le siége à Trane.
273
Défection de la garnison de Trane, qui rend la place.
274
1495 Villeneuve, son gouverneur, est fait prisonnier.
274
Description de son voyage, comme prisonnier, sur une galère vénitienne.
276
Combat à Tarente.
278
Continuation du voyage.
280
Arrivée de Villeneuve à Messine.
281
Son arrivée à Naples.
282
Les Français, aidés par la flotte, tiennent ferme dans le Château-Neuf.
283
Mouvemens des deux flottes française et vénitienne.
284
Villeneuve descend à Tarente. Description de cette ville.
285
Les Français rendent le Château-Neuf; Villeneuve est enfermé dans une des tours.
286
1495 Le château de l'OEuf se rend au roi Ferrand.
288
La reine Jeanne d'Aragon fait grâce aux prisonniers français qu'on avait livrés au peuple.
289
1496 Description de la captivité de Villeneuve.
290
Autres prisonniers distingués enfermés dans la tour du Château-Neuf.
290
Traité signé entre le roy Ferrand et le duc de Montpensier.
291
1497 Comment Villeneuve fut délivré de prison et revint en France.
291
MÉMOIRES D'OLIVIER DE LA MARCHE.
 
INTRODUCTION.
 
Préface.
295
CHAPITRE PREMIER. - De l'ancien et nouvel estat de la maison d'Austriche; et des anciennes et nouvelles armoiries d'icelle.
298
CHAP. II. - De l'ancien estat du païs de Bourgogne, jusques au temps qu'il fut réduit en duché; à laquelle succédèrent les ayeulx et pères maternels de l'archiduc Philippe d'Austriche.
304
CHAP. III. - Des ducs de Bourgogne, ayeulx de l'archiduc Philippe d'Austriche, descendus de la maison de France; avec autres choses consernantes l'antiquité de Flandres.
309
CHAP. IV. - Du roy Jehan de Portugal, et de Madame Philipote de Lanclastre, père et mère de madame Ysabeau de Portugal, mère de Charles de Bourgogne, grand-père maternel de l'archiduc Philippe d'Austriche.
323
CHAP. V. - Du duc Charles de Bourgogne, grand-père maternel de l'archiduc Philippe d'Austriche.
327
CHAP. VI. - De madame Marie de Bourgogne, fille du duc Charles et mère de l'archeduc Philippe d'Austriche; et comment Maximilian, roy des Rommains, son mari, gouverna ses païs après la mort d'icelle.
337
LIVRE PREMIER.
 
Préface.
347
CHAPITRE PREMIER. - Comment messire Jaques de Bourbon, comte de la Marche, mari de la dernière royne Jehanne de Naples, se rendit cordelier à Besançon.
348
1435 CHAP. II. - Briève narration de la mort du duc Jehan de Bourgogne; et des guerres continuées à cette occasion jusques à la paix d'Arras, faicte entre le roy Charles septiesme et le bon duc Philippe de Bourgogne.
351
1495 CHAP. III. - De la paix d'Arras, et de la copie du traicté faict entre le roy Charles septiesme et le bon duc Philippe de Bourgogne.
353
1438 CHAP. IV. - Comment la guerre continua entre les François et Anglois; et comment l'auteur de ces présens Mémoires fut mis page en la maison du bon duc Philippe de Bourgogne.
366
CHAP. V. - Comment les ducs de Bourgogne et de Bourbon s'assemblèrent à Châlon-sur-Sosne pour appaiser une querelle entre messire Jaques de Chabannes et messire Jeban de Grantson; et comment le duc Louys de Savoye et sa femme visitèrent le duc de Bourgogne.
368
CHAP. VI. - De la cause qui meut le duc de Savoye à visiter le duc de Bourgogne; et de quelques autres petites particularités.
370
1440 CHAP. VII. - Comment Fédéric, roy des Rommains, et le bon duc Philippe de Bourgogne, se veirent et festeyèrent en la ville de Besançon.
373
1442 CHAP. VIII. - De quelques festes et ébatemens en la maison du bon duc Philippe de Bourgogne; comment l'empereur de Constantinople luy envoya demander secours contre les Turcs; et comment la duchesse de Luxembourg veint vers iceluy duc de Bourgogne, pour avoir aide contre la rébellion de ses subjets.
376
1443 CHAP. IX. - Comment trèze gentilshommes de la maison du duc de Bourgogne teindrent le pas d'armes à tous venans; près Digeon, en une place nommée l'Arbre Charlemaigne.
378
CHAP. X. - Comment le bon duc Philippe de Bourgogne gaigna plusieurs places en la duché de Luxembourg.
393
CHAP. XI. - De ce qui fut parlementé, sur la querelle de Luxembourg, entre le duc de Bourgogne et les Sassons.
397
CHAP. XII. - Comment les Bourgongnons surprirent la ville de Luxembourg par eschelles; et comment le duc de Bourgogne fut maistre de tout le reste.
401
CHAP. XIII. - Comment le duc de Bourgogne se retira en ses païs de Brabant et de Flandres; et comme la duchesse de Bourgogne alla visiter la royne de France
406
1446 CHAP. XIV. - Comment le seigneur de Ternant, chevalier de la Toison-d'Or, fit armes à pié et à cheval contre Galiot de Baltasin, chambrelan de Milan.
408
CHAP. XV. - Comment le bon duc Philippe de Bourgogne teint la solemnité de la Toison-d'Or en sa ville de Gand.
415
CHAP. XVI. - Comment messire Jaques de Lalain et messire Jehan de Bonniface firent armes à pié et à cheval devant le duc de Bourgogne.
419
CHAP. XVII. - Comment messire Jaques de Lalain fit armes en Escoce; et de plusieurs autres particularités en la maison de Bourgogne.
422
CHAP. XVIII. - Du pas de la Pélerine, tenu par le seigneur de Haubourdin; et des armes faictes entre le seigneur de Lalain et un Anglois, devant le duc de Bourgogne.
425
1446 CHAP. XIX. - Comment le seigneur de Haubourdin, continuant son emprise du pas de la Pélerine, fit armes contre le bastard de Béarne.
428
1447 CHAP. XX. - Comment dom Jaques de Portugal, neveu de la duchesse de Bourgogne, veint à refuge vers le bon duc Philippe.
430
1447 CHAP. XXI. - Comment le bon duc Philippe fit délivrer un riche Anglois que le seigneur de Ternant avoit fait prisonnier; et comment le seigneur de Lalain teint le pas de la Fontaine de Plours à Chalon sur Sosne.
432
1450 CHAP. XXII. - Comment le duc de Bourgogne fit sa feste de la Toison à Mons en Haïnaut; comment les Gandois se firent ennemis d'iceluy leur seigneur; et comment le comte de Charolois fit ses premières joustes.
450
1452 CHAP. XXIII. - Comment les Gandois coururent le platpaïs de Flandres, y prenans quelques chasteaux et forteresses; et comment ils assiégèrent Audenarde.
454
CHAP. XXIV. - Comment le siége d'Audenarde fut levé, par bataille que gaignèrent les gens du duc de Bourgogne contre les Gandois.
457
CHAP. XXV. - Comment le duc de Bourgogne défit ceux qui fuyoyent du siége d'Audenarde vers Gand; et comment plusieurs rencontres et escarmouches se firent entre les Bourgongnons et les Gandois durant cette guerre.
461
CHAP. XXVI. - Comment le roy Charles septième envoya ses ambassadeurs vers le duc de Bourgogne et les Gandois, pour cuider faire paix entre eux; et comment les Gandois continuèrent en obstination et rébellion.
470
1453 CHAP. XXVII. - De plusieurs escarmouches et rencontres entre le duc de Bourgogne, comte de Flandres, et les Gandois.
477
CHAP. XXVII. - De la bataille de Gavre, gaignée par le duc de Bourgogne sur les Gandois; et comment paix fut faicte entre luy et eux.
481
1454 CHAP. XXIX. - Cy commence l'ordonnance du banquet que fit en la ville de l'Isle très-haut et très-puissant prince Philippe, par la grâce de Dieu, duc de Bourgogne, de Brabant, etc., l'an 1453, le dix-septième de février.
468
1454 CHAP. XXX. - Ensuyvent une partie des voeus que firent le très-noble et très-redouté prince Philippe, par la grâce de Dieu, duc de Bourgogne, de Brabant, etc.; et plusieurs autres grands seigneurs, chevaliers et gentils-hommes, l'an 1453; et premièrement le voeu d'iceluy prince.
500
CHAP. XXXI. - Du mariage de l'aisné fils de Crouy à une fille du comte de Sainct-Pol; du voyage du bon duc Philippe en Alemaigne; et du mariage du comte de Charolois avec madame Ysabeau de Bourbon.
504
CHAP. XXXII. - D'un combat à outrance faict entre deux bourgeois de Valenciennes, en présence du duc Philippe de Bourgogne, comte de Hainaut.
506
1456 CHAP. XXXIII. - De quelques particularités en la maison de Bourgogne; de la retraite du dauphin Louis vers le bon duc Philippe; et du courroux d'iceluy duc contre le comte de Charolois, son fils.
 
1461 CHAP. XXXIV. - D'une maladie du bon duc Philippe; de la mort du roy Charles septième; et du couronnement du roy Louis onzième, son fils.
511
CHAP. XXXV. - Comment le roy Louis mécontenta le comte de Charolois, dont luy sourdit guerre, sous couleur du bien-public de France.
512
1465 CHAP. XXXVI. - Comment le bon duc Philippe envoya son fils naturel, Anthoine, sur les Sarrasins de Barbarie: et comment le comte de Charolois destruisit la ville de Dinand, et fit venir les autres Liégeois à mercy.
520
1467 CHAP. XXXVII. - Comment le bastard Anthoine de Bourgogne ala faire armes en Angleterre; et comment le bon duc Philippe, son père, mourut ce pendant.
522
LIVRE SECOND.
 
CHAPITRE PREMIER. - Comment le duc Charles de Bourgogne, par-avant comte de Charolois, ayant succédé au bon duc Philippe de Bourgogne, son père, ala de rechef contre les Liégeois; et comment nouvelle querelle s'émeut entre le roy Louis et luy, tant pour les partialités d'Angleterre que pour les viles de la rivière de Somme.
527
1471 CHAP. II. - Comment le duc Charles de Bourgogne, ayant couru par Vermandois, assiégea Beauvais; et comment le roy, s'étant trop fié en luy à Péronne, fut contraint de l'accompaigner en armes contre les Liégeois, par-avant ses aliés.
550
1472 CHAP. III. - Comment le duc Charles de Bourgogne assiégea la vile de Nuz; et comment il s'en retourna par appoinctement faict avec l'empereur.
533
1474 CHAP. IV. - Du mariage du duc Charles de Bourgogne avec madame Marguerite d'Yorch, soeur du roy d'Angleterre; et des magnificences qui lors furent faictes en la maison de Bourgogne.
536
1475 CHAP. V. - Comment le duc Charles de Bourgogne se saisit de la duché de Gueldres, et de celle de Lorraine aussi.
569
CHAP. VI. - Comment les Suisses déconfirent le duc Charles de Bourgogne par deux fois.
571
CHAP. VII. - S'ensuit le contenu, au long, des trèves de neuf ans, faictes et conclues par le roy Louis de France, d'une part, et mon très-redouté seigneur et prince Charles, duc de Bourgogne, d'autre part, le treizième jour de septembre l'an de grâce 1475.
572
1476 CHAP. VIII. - Comment le duc Charles de Bourgogne se saisit de madame de Savoye et d'un sien fils; et comment il fut déconfit et tué devant la vile de Nancy en Lorraine.
579
1477 CHAP. IX. - Comment madame Marie, fille et seule héritière du feu duc Charles de Bourgogne, fut mariée à l'archeduc Maximilian d'Austriche; et des guerres qu'ils curent avec le roy Louis de France, onzième de ce nom.
580
1478 CHAP. X. - De la nativité de madame Marguerite d'Austriche, et du mariage d'icelle avec le dauphin Charles; de la mort du roy Louis onzième; et d'autres particularités.
583
1483 CHAP. XI. - Comment l'archeduc Maximilian d'Austriche fit la guerre aux Gandois pour retirer Philippe son fils, comte de Flandres, hors de leur gouvernement.
585
1485 CHAP. XII. - Comment l'archeduc Maximilian recouvra la vile de Gand, et le comte de Flandres son fils dedans.
588
1486 CHAP. XIII. - Comment l'archeduc Maximilian d'Austriche fut éleu roy des Rommains; et comment l'empereur Fédéric, son père, le délivra des mains de ceux de Bruges.
590
1487 CHAP. XIV. - Comment ceux de Bruges et de Gand firent de rechef guerre au roy des Rommains, sous la conduite de monsieur Philippe de Clèves; et comment cette guerre fut appaisée.
592
1488 CHAP. XV. - Briève répétition d'aucuns des précédens faicts de Maximilian d'Austriche, avec nouveau récit de quelques autres siénes gestes.
595
CHAP. XVI. - Des surnoms attribués à l'empereur Maximilian d'Autriche et à l'archeduc Philippe, comte de Flandres, son fils.
597
CHRONIQUE DE JACQUES DE LALAIN,
 
PAR GEORGES CHASTELAIN.
 
PRÉFACE. - Des prouesses des nobles du pays de Hainaut, et des père et grand-père de Jacques de Lalain.
601
1423 CHAPITRE PREMIER. - Cy fait mention du mariage de la fille au seigneur de Créquy avec messire Guillaume de Lalain.
603
1430 CHAP. II. - Cy fait mention comment le jeune duc de Clèves requit au seigneur et à la dame de Lalain avoir Jacquet de Lalain, leur fils aisné, pour l'emmener avec lui à la cour du bon duc Philippe de Bourgogne.
604
1438 CHAP. III. - Comment messire Guillaume de Lalain et la dame de Buignicourt, père et mère de Jacquet de Lalain, l'introduisirent et admonestèrent de plusieurs belles doctrines avant son partement.
605
CHAP. IV. - Du péché d'orgsueil.
606
CHAP. V. - Du péché d'ire.
606
CHAP. VI. - Du péché d'envie.
607
CHAP. VII. - Du péché d'avarice.
607
CHAP. VIII. - Du péché de paressé.
608
1438 CHAP. IX. - Du péché de gloutonnie.
608
CHAP. X. - Du péché de luxure.
609
CHAP. XI. - Comment Jacquet de Lalain se partit de l'hôtel de son père, et s'en vint à la cour du duc de Bourgogne.
610
CHAP. XII. - Cy fait mention des joûtes et ébattements où le jeune duc de Clèves et Jacquet de Lalain se trouvèrent ensemble.
611
1440 CHAP. XIII. - Cy fait mention d'une ambassade qui vint à Châlons sur la Saône, de par l'empereur de Grèce, devers le duc de Bourgogne.
612
1443 CHAP. XIV. - Comment le duc Philippe de Bourgogne conquit la ville et pays de Luxembourg.
613
CHAP. XV. - Cy fait mention comment dedans la ville de Nancy où étoient les rois de France et de Sicile, et les reines leurs femmes, se firent grandes joûtes.
614
1444 CHAP. XVI. - Du grand bruit qui fut fait à la cour du roi de France pour les joûtes qui y furent publiées, et de la requête que fit Jacquet de Lalain aux comtes du Maine et de Sainct-Pol.
616
1444 CHAP. XVII. - Cy fait mention comment Jacquet de Lalain étoit bien venu en la cour du roi de France, et comment il se gouverna.
 
CHAP. XVIII. - Comment Jacquet de Lalain s'apprêta et vint passer devant les houris des dames, accompagné des comtes du Maine et de Saint-Pol.
619
CHAP. XIX. - Cy parle des deux dames qui faisoient leurs devises de Jacquet de Lalain.
620
CHAP. XX. - Comment Jacquet de Lalain faisoit merveilles à la joûte.
620
CHAP. XXI. - Cy fait mention comment Jacquet de Lalain joûta le lendemain, et de la venue du comte d'Angoulême, frère du duc d'Orléans, lequel venoit d'Angleterre, où il avoit été prisonnier long espace de temps.
623
1445 CHAP. XXII. - Encore du même, et du partement du roi pour aller à Châlons en Champagne.
625
CHAP. XXIII. - Cy parle d'un chevalier sicilien qui étoit de l'hôtel d'Alphonse, roi d'Aragon et de Sicile, et qui portoit une emprise pour faire armes.
626
1445 CHAP. XXIV. - Cy fait mention comment Jacques de Lalain envoya le roi d'armes de la Toison-d'Or par devers le chevalier sicilien, pour sçavoir sa volonté, et pour quelle cause il étoit là venu portant emprise pour faire armes; et la réponse que fit le chevalier.
627
CHAP. XXV. - Comment le chevalier sicilien vint à la cour du duc, où Jacques de Lalain, par son congé et licence, toucha à son emprise pour faire armes de cheval et de pied.
629
CHAP. XXVI. - Les chapitres des armes à cheval de messire Jean de Boniface.
629
CHAP. XXVII. - S'ensuivent les chapitres des armes à pied de messire Jean de Boniface.
630
CHAP. XXVIII. - Cy devise comment Jacques de Lalain fit ses armes à cheval à l'encontre du chevalier sicilien.
630
CHAP. XXIX. - Comment les armes à pied furent faites et accomplies; et comment le duc de Bourgogne fit chevalier Jacques de Lalain.
632
CHAP. XXX. - Comment messire Jacques de Lalain envoya en France un héraut pour faire armes; mais pour lors le roi ne voulut souffrir que nul de sa cour en fît rien.
633
1446 CHAP. XXXI. - Comment messire Jacques de Lalain vint vers le roi de France, qui le reçut moult bénignement et lui fit moult grand'chère.
634
CHAP. XXXII. - Cy fait mention et sont déclarés les chapitres des armes que messire Jacques de Lalain envoya en plusieurs royaumes.
636
CHAP. XXXIII. - Comment messire Jacques de Lalain se partit de la cour de France et vint en Navarre devers le roi, où il fut bien reçu et fêtoyé du roi, du prince et de la princesse de Navarre, laquelle étoit soeur au duc de Glèves.
636
CHAP. XXXIV. - Comment un chevalier de Navarre, nommé messire Jean de Lusse, requit au prince qu'il lui donnât licence de faire armes à l'encontre de messire Jacques de Lalain.
637
CHAP. XXXV. - Comment le prince et la princesse de Navarre reçurent honorablement et fêtoyèrent messire Jacques Lalain.
638
1447 CHAP. XXXVI. - Comment messire Jacques de Lalain vint à la cour du roi de Castille, et comment messire Diégo de Gusman toucha à son emprise.
641
1447 CHAP. XXXVII. - Comment messire Jacques de Lalain alla au devant du roi de Castille; et de la chère et honneur que lui et ses barons lui firent.
642
CHAP. XXXVIII. - Comment le roi de Castille dit à messire Jacques de Lalain qu'il eût patience, et que si tôt il ne pouvoit faire ses armes; de laquelle chose messire Jacques se contenta; en attendant le jour, et pour passer temps, s'en alla voir le roi de Portugal.
643
CHAP. XXXIX. - Comment messire Jacques de Lalain fut amené faire la révérence au roi de Portugal, lequel le reçut et lui fit honneur et bonne chère, et aussi firent tous les princes de sa cour.
645
CHAP. XL. - Comment messire Jacques de Lalain revint devers le roi de Portugal, et de la réponse qui faite lui fut.
646
CHAP. XLI. - Comment messire Jacques de Lalain fut fêtoyé, lui et ses gens, du roi de Portugal, où étoient plusieurs princes de son sang et lignage.
647
CHAP. XLII. - Comment après tous fêtoiemens messire Jacques de Lalain prit congé du roi et de tous les princes et s'en partit et vint en Castille, où le roi de Castille le reçut moult honorablement en sa ville de Valdolit.
648
1448 CHAP. XLIII. - Comment messire Jacques de Lalain entra dedans les lices pour faire et accomplir ses armes, selon le contenu en ses chapitres.
649
CHAP. XLIV. - Comment messire Diégo de Gusman entra dans les lices pour faire armes à l'encontre de messire Jacques de Lalain.
650
CHAP. XLV. - Comment messire Jacques de Lalain et messire Diégo de Gusman se combattirent à pied devant le roi de Castille; et s'en partit après les armes faites messire Jacques de Lalain, à son très grand honneur.
651
CHAP. XLVI. - Comment les deux chevaliers, après ce qu'ils furent partis hors des lices, et chacun d'eux venus en leurs hôtels, eux désarmés dînèrent ensemble, puis assez tôt après firent présents l'un à l'autre, qui furent moult honorables.
652
CHAP. XLVII. - Comment messire Jacques de Lalain vint à cour, où il prit congé du roi, de la reine, des princes, barons et chevaliers du royaume de Castille.
653
1448 CHAP. XLVIII. - Comment messire Jacques de Lalain, après tous congés pris du roi, de la reine, du prince de Castille et de la princesse, se partit et vint au royaume de Navarre, où il fut du roi de Navarre, du prince son fils et de la princesse moult honorablement reçu et bien fêtoyé.
655
CHAP. XLIX. - Comment la reine d'Aragon ne voulut consentir à messire Jacques de Lalain de faire armes, pour l'alliance qui étoit entre le roi d'Aragon, son mari, et le duc de Bourgogne.
657
CHAP. L. - Comment messire Jacques, après ce qu'il eut pris congé de la reine d'Aragon, alla à Montpellier, et trouva l'argentier du roi de France qui lui fit grand'chère; et de la s'en alla vers le dauphin, qui le reçut moult honorablement.
658
CHAP. LI. - Comment messire Jacques de Lalain se partit, ayant pris congé du dauphin, et vint en Bourgogne, où de plusieurs chevaliers et écuyers du pays fut grandement fêtoyé; et de là se partit et vint en Flandres, où le duc de Bourgogne le reçut et lui fit grand'chère; et aussi de sa venue à Lalain.
660
CHAP. LII. - Comment messire Jacques de Lalain envoya en Ecosse, devers le roi, ses chapitres, pour faire armes, mais ainçois en prit congé du duc de Bourgogne, son souverain seigneur.
 
CHAP. LIII. - Comment après l'octroi du duc, messire Jacques de Lalain envoya Charolois le héraut pour présenter une lettre à James de Douglas, en Ecosse.
661
CHAP. LIV. - La réponse que maître James de Douglas fit à Charolois, et aussi la lettre qu'il lui bailla adressant à messire Jacques de Lalain; et de la venue dudit messire Jacques en Ecosse; et comme ils furent six qui combattirent ès lices devant le roi d'Ecosse.
662
CHAP. LV. - Comment messire Jacques de Lalain, messire Simon de Lalain, son oncle, et Hervé de Mériadecq combattirent ès lices trois chevaliers écossois devant le roi d'Ecosse, et en partirent à leur très grand honneur.
665
1448 CHAP. LVI. - Comment messire Jacques de Lalain, messire Simon de Lalain, son oncle, et Hervé de Mériadeeq prirent congé du roi d'Ecosse et vinrent en Angleterre devers le roi Henry, à Londres.
667
1449 CHAP. LVII. - Comment vinrent nouvelles qu'un gentilhomme d'Angleterre étoit passé la mer en intention de faire armes à l'encontre de messire Jacques de Lalain.
667
CHAP. LVIII. - Comment messire Jacques de Lalain combattit l'Anglois devant le duc de Bourgogne, et fut le dit Anglois porté par terre par icelui messire Jacques.
668
CHAP. LIX. - Comment messire Jacques de Lalain prit congé au duc de Bourgogne de faire un pas, et le tenir, un an durant, à l'encontre de tous nobles hommes, selon le contenu en ses chapitres, à la Fontaine des Pleurs; laquelle requête le duc lui accorda.
670
CHAP. LX. - Cy s'ensuivent les chapitres des armes qui se firent devant la Fontaine des Pleurs, auprès de Saint-Laurent en Bourgogne, les Châlons sur la Saône.
670
CHAP. LXI. - Comment messire Jacques de Lalain, après la publication faite, en la présence du bon duc Philippe, prit congé et vint à Lalain, où pareillement prit congé du seigneur de Lalain, son père, et de la dame de Lalain, sa mère, et s'exploita tant qu'il vint en Bourgogne.
673
CHAP. LXII. - Comment, après que messire Jacques se fut parti du châtel de Lalain et arrivé en Bourgogne, il fit tendre son pavillon au lieu où il devoit tenir son pas, et des choses qu'il y fit.
674
CHAP. LXIII. - Comment un jeune écuyer du pays de Bourgogne, nommé Pierre de Chandio, vint le premier toucher à la targe blanche.
675
CHAP. LXIV. - Comment Pierre de Chandio vint à son jour au lieu où le chevalier entrepreneur l'attendoit, et comment ils se combattirent.
675
CHAP. LXV. - Comment messire Jean de Boniface, chevalier sicilien qui autrefois avoit fait armes en la ville de Gand à l'encontre de messire Jacques de Lalain, vint toucher à deux targes, c'est à scavoir à la noire et à la blanche.
676
1449 CHAP. LXVI. - Comment messire Jacques de Lalain et le chevalier sicilien firent leurs armes de cheval.
677
CHAP. LXVII. - Comment les armes de pied furent faites par les deux chevaliers, c'est à scavoir par celui qui gardoit le pas et par le chevalier sicilien.
678
CHAP. LXVIII. - Comment un écuyer de Bourgogne, nommé Gérard de Roussillon, toucha à la targe blanche et fit armes à l'encontre du chevalier gardant le pas.
679
CHAP. LXIX. - Comment le premier jour d'octobre en celui an, furent sept nobles hommes qui firent toucher aux dites targes pour faire armes à l'encontre du chevalier gardant le pas de la Fontaine des Pleurs.
680
CHAP. LXX. - Comment le chevalier du pas fit armes au seigneur d'Espiry.
682
CHAP. LXXI. - Comment Jean de Villeneuve, dit Pasquoy, fit armes à l'encontre du chevalier gardant le pas.
683
CHAP. LXXII. - Les armes que fit Gaspar de Curtain à l'encontre du chevalier qui gardoit le pas de la Fontaine des Pleurs.
684
CHAP. LXXIII. - Comment un écuyer de Savoye, nommé Jacques d'Avanchier, fit armes à l'encontre du chevalier gardant le dessus dit pas.
685
CHAP. LXXIV. - Comment celui écuyer de Savoye fit ses armes à pied à l'encontre du chevalier gardant le pas, c'est à scavoir de l'épée.
685
CHAP. LXXV. - Comment le dit Jacques d'Avanchier fit ses armes de cheval à l'encontre du chevalier gardant le pas de la Fontaine des Pleurs.
685
CHAP. LXXVI. - Cy s'ensuivent les armes faites par un nommé Guillaume d'Amange à l'encontre du chevalier gardant le pas.
686
CHAP. LXXVII. - Les armes d'un nommé Jean Pitois, à l'encontre du dit chevalier du pas; et comment messire Jacques fit ses actions de grâce après avoir accompli ses chapitres.
686
CHAP. LXXVIII. - Comment les prix furent donnés.
689
1450 CHAP. LXXIX. - Comment après ce que messire Jacques de Lalain eut achevé et fourni son pas de la Fontaine des Pleurs, alla à Rome et à Naples devers le roi d'Aragon, où il trouva le duc de Clèves qui retournoit de Jérusalem; comme il fut élu frère de l'ordre de la Toison d'Or, et après fut envoyé en ambassade en Italie.
690
1451 CHAP. LXXX. - Comment les Gantois se rebellèrent à l'encontre de leur seigneur le duc de Bourgogne, dont en la fin le comparèrent chèrement.
692
CHAP. LXXXI. - Du bon conseil que messire Simon de Lalain donna à ceux d'Audedarde, et comment les Gantois y mirent le siége.
693
CHAP. LXXXII. - Comment nouvelles vinrent au duc de Bourgogne que les Gantois à grande puissance vinrent mettre le siége devant Audenarde.
695
CHAP. LXXXIII. - Comment Jean de Bourgogne, comte d'Etampes, conquit le pont d'Espierre sur les Gantois, et de la alla à Audenarde; et des grandes vaillances que fit messire Jacques de Lalain.
696
CHAP. LXXXIV. - Comment le siége d'Audenarde fut levé par le comte d'Etampes, et des belles apertises d'armes que y fit messire Jacques de Lalain.
699
CHAP. LXXXV. - Comment le duc de Bourgogne se partit de Grandmont, en trés grand'hâte, pour aller après les Gantois, lesquels s'étoient levés de leur siége pour retourner à Gand à sauveté.
700
CHAP. LXXXVI. - Comment le seigneur de Lannoy, le seigneur de Humières et messire Jacques de Lalain allèrent courre devant Locre; et du grand danger et péril en quoi fut celui messire Jacques de Lalain, duquel il échappa par sa grand'prouesse; et des belles apertises d'armes qu'il y fit.
700
CHAP. LXXXVII. - Des grands ventises que firent les Gantois quand ils furent rentrés dedans la ville de Gand, et de la course qui fut faite devant Ouremare, où messire Jacques de Lalain fit moult grands vaillances et belles apertises d'armes.
704
CHAP. LXXXVIII. - Encore de cette même course, où grand'foison de Gantois furent morts et occis, et mis en fuite et à déconfiture.
706
1452 CHAP. LXXXIX. - Comment le comte d'Etampes prit par force d'armes la ville de Nivelle par deux fois sur les Gantois, lesquels y furent morts et occis, et mis en fuite et à déconfiture.
707
CHAP. XC. - Comment le comte d'Etampes reconquit la ville de Nivelle sur les Gantois.
709
CHAP. XCI. - Comment les nations des marchands étans à Bruges, et les ambassadeurs du roi de France vindrent devers le duc, cuidants trouver aucun traité entre les Gantois, mais rien ne s'en fit; et aussi du voyage de Riplemonde, où Gantois furent déconfits.
709
1452 CHAP. XCII. - De la bataille qui fut auprès de Riplemonde, qu'on nomma la bataille de Berselie, où il y eut grand'occision de Gantois, et du danger où fut messire Jacques de Saint-Pol, et de sa rescousse sur les Gantois.
711
CHAP. XCIII. - Comment le comte de Charolois se partit de Tenremonde à puissance, pour aller devant le village de Morbecque.
713
1452 CHAP. XCIV. - De la rompture qui fut faite afin que le duc n'allât à l'emprise qu'il avoit faite, c'est à sçavoir sur le village de Morbecque, dont il fut moult courroucé.
714
CHAP. XCV. - Comment les Gantois dedans Acqueselles issirent dehors pour aller mettre le siège devant Hulst; et des grands vaillances et grand'conduite de messire Jacques de Lalain.
716
CHAP. XCVI. - Comment le duc de Bourgogne fit bouter les feux devant Morbecque et autres plusieurs villages.
718
CHAP. XCVII. - De la course qui se fit devant la ville de Gand, de laquelle course étoit chef le duc de Clèves, et de ce qui s'y fit.
719
1452 CHAP. XCVIII. - Du partement qui se fit à Lille, où étoit l'ambassade du roi de France, pour traiter de la paix au duc de Bourgogne pour ses sujets les Gantois.
721
1453 CHAP. XCIX. - Comment le duc de Bourgogne se partit de Lille pour aller en Flandres, et alla mettre le siége devant Scanderbecque.
722
CHAP. C. - Comment messire Jacques de Lalain, après ce qu'il eut pris la place d'Audenone, alla devers le duc au siège devant Poucques, où piteusement il fina ses par le jet d'un canon.
724
LE PANEGYRIC DU SEIGNEUR LOYS DE LA TRIMOILLE,
 
DIT LE CHEVALIER SANS REPROCHE,
 
PAR JEAN BOUCHET.
 
ÉPISTRE contenant l'intencion de l'aucteur du chevallier sans reproche, à noble et puissant seigneur, messire Florymont Robertet, chevalier, baron Dalvye, conseiller du roy nostre sire, trésorier de France et secrétaire des finances, Jean Bouchet de Poictiers rend très humble salut.
727
CHAPITRE PREMIER. - La généalogie de la riche et illustre maison de la Trimoille.
729
1460 CHAP. II. - La nativité de messire Loys de la Trimoille; de ses moeurs puérilles, et comment il y fut nourry.
731
1472 CHAP. III. - Le roy Loys XI veult avoir le jeune seigneur de la Trimoille pour le servir. Comment ce jeune seigneur pria et pressa son père de l'envoyer au service du roy, et avec un jeune paige prinst chemin pour y aller.
733
1473 CHAP. IV. - Persuasion du jeune seigneur de La Trimoille à son père.
734
1476 CHAP. V. - D'aulcunes misères des gens de court et comment le jeune seigneur de La Trimoille fut envoyé au service du roy de France.
735
1480 CHAP. VI. - La bonne estimacion que le roy Loys XI eut du jeune seigneur de La Trimoille dès ses jeunes ans.
738
1481 CHAP. VII. - De la grant et honneste amour qui fut entre le jeune seigneur de La Trimoille et une jeune dame.
740
1481 CHAP. VIII. - Comment la lectre de la dame fut portée au seigneur de La Trimoille, et son amour descouverte au chevalier, son espoux, et comment le chevalier, par doulceur, les retira de leurs folles affections.
742
1482 CHAP. IX. - L'honneste moyen par lequel le jeune seigneur de La Trimoille et la dame se départirent de leurs secrètes amours.
744
CHAP. X. - Comment le jeune seigneur de La Trimoille laissa la maison du chevalier et s'en alla au trespas de monsieur son père.
745
CHAP. XI. - Comment le seigneur de La Trimoille fut restitué en la vicomté de Thouars et autres grosses seigneuries à luy appartenantes à cause de sa feue mère, fors d'Amboyse et Montrichart.
746
1483 CHAP. XII. - Comment le seigneur de La Trimoille fut appellé au service du roy Charles VIII, et comment on traicta le marier avec madame Gabrielle de Bourbon, de la maison de Montpensier, et alla la veoir en habit dissimullé.
749
1484 CHAP. XIII. - La responce que fist madame Gabrielle de Bourbon à l'honneste épistre ou lettre du jeune seigneur de La Trimoille, et comment ils furent espousés à Escolles.
751
1485 CHAP. XIV. - Comment monsieur Loys d'Orléans, par civile discorde se retira au duc de Bretaigne pour faire guerre au roy de France.
752
1485 CHAP. XV. - Comment le seigneur de La Trimoille, en l'aage de vingt-sept ans, fut lieutenant-général du roy Charles VIII en la guerre de Bretaigne.
752
1487 CHAP. XVI. - De la journée et rencontré de Sainct-Aulbin, en Bretaigne, gaignée par les Françoys, sous la conduicte du seigneur de La Trimoille.
753
1493 CHAP. XVII. - L'entreprise de la conqueste du royaulme de Secille et pays de Naples faicte par le roy Charles VIII. Mort de ce prince.
755
Persuasion du seigneur de La Trimoille au pape Alexandre, où sont récités les dons, plaisirs et services faits par les roys de France au sainct Siége apostolique.
757
1495 Persuasion du seigneur de La Trimoille aux gens-d'armes pour passer l'artillerie du roy par les Alpes.
760
La journée de Fournoue.
761
1498 CHAP. XVIII. - Comment, après le trespas du roy Charles VIII, le seigneur de La Trimoille fut appelé au service du roy Loys, douziesme de ce nom.
762
1499 CHAP. XIX. - Comment par la sage conduicte du seigneur de La Trimoille, Loys Sforce, usurpateur de Milan, fut prins prisonnier, et la duchè de Milan mise entre les mains du roy Loys XII.
764
1505 CHAP. XX. - Des meurs, vertus, gouvernement et forme de vivre de madame Gabrielle de Bourbon, première espouse du seigneur de La Trimoille, et monsieur Charles, leur fils; où est incidemment parlé d'aucunes dames qui ont esté excellentes en bonnes lettres.
768
1506 CHAP. XXI. - Comment le seigneur de La Trimoille fist son entrée en son gouvernement de Bourgogne; des services que luy et son fils firent au roy ès guerres contre les Genevois et Véniciens; de la journée de Ravenne, et comment les Françoys laissèrent la duché de Milan pour retourner en France.
770
Oraison du chief de la ville de Dijon au seigneur de La Trimoille.
770
Response faicte par le seigneur de la Trimoille à ceulx de Dijon.
771
1507 Épitaphe de monseigneur Jehan de La Trimoille, en son vivant cardinal, arcevesque d'Auch et évesque de Poietiers.
772
1512 CHAP. XXII. - Comment, par faulte d'avoir obéy au seigneur de La Trimoille, lieutenant-général du roy Loys XII, l'armée des Françoys fut rompue devant Novarre.
774
1513 CHAP. XXIII. - Comment le roy Loys XII envoia le seigneur de La Trimoille son lieutenant-général en Normandie, pour la fortification du pays contre les Anglois; et de l'oraison qu'il feit aux gens du pays.
777
CHAP. XXIV. - Comment, sans aulcune perte de gens, le seigneur de La Trimoille délivra le pays de Bourgogne et toute la France de la fureur des Souysses et Hennuyers, et aultres ennemys du royaulme. Mort de Loys XII.
779
1513 Persuasion du seigneur de La Trimoille à ceulx de Dijon.
779
Oraison et persuasion des Souysses au seigneur de La Trimoille, gouverneur de Bourgogne.
781
Oraison et persuasion dudict seigneur de La Trimoille aux Souysses, faisant mencion du droict du roy de France en la duché de Bourgogne.
782
1515 CHAP. XXV. - Comment monsieur Françoys, duc d'Angoulesme, fut roy de France, le premier de ce nom; et de la victoyre qu'il obtint contre les Souysses à Saincte-Brigide.
785
Oraison et persuasion militaire du roy de France à ses gens-d'armes contre les Souysses.
786
CHAP. XXVI. - Comment le prince de Thalemont, fils du seigneur de La Trimoille, fut navré de soixante-deux playes, dont il mourut. Réduction de Milan.
787
Oraison des citoyens de Milan au roy de France, à ce qu'il les prinst à mercy.
788
Briefve oraison et responce du roy aux Milannoys.
789
CHAP. XXVII. - Comment le corps du prince de Thalemont, fils dudict seigneur de La Trimoille, fut apporté en France; et grans regrets que sa mère fist de son trespas.
789
Oraison consolatoire de l'évesque de Poictiers à la dame de la Trimoille.
790
Lettre du seigneur de La Trimoille à madame son espouse, de la mort de leur fils.
791
1515 Response de ladicte dame audict seigneur de La Trimoille.
792
Jean Bouchet écrit, à l'occasion de la mort du jeune chevalier de La Trimoille, le Temple de Bonne Renommée.
793
CHAP. XXVIII. - Des regrets de madame la princesse pour le décès de monsieur le prince son espoux; et du trespas de madame Gabrielle de Bourbon, sa mère, qui mourut de dueil.
793
1520 CHAP. XXIX. - Le seigneur de La Trimoille est amoureux de la duchesse de Valentinoys, et l'espouse.
796
1523 CHAP. XXX. - Comment monsieur Françoys de La Trimoille, prince de Thalemont, espousa madame Anne de Laval; et des guerres que le roy de France eut en Picardie, où il envoya son lieutenant-général le seigneur de La Trimoille.
797
1524 CHAP. XXXI. - Comment, après ce que l'admiral de France fut retourné de Milan, messire Charles de Bourbon assiégea Marseille, dont fut chassé, et le siège levé par le roy de France, qui suyvit ledict de Bourbon jusques en Italie, où il assiégea la ville de Pavye.
800
1525 CHAP. XXXII. - Comment le seigneur de La Trimoille fut occis à la journée de Pavye.
802
Persuasion du roy à ses gens-d'armes, devant Pavye.
803
Bataille de Pavyé.
805
Mort de Loys de La Trimoille.
806