TABLE
DE LA DISSERTATION
Sur le Corps de Saint Firmin.
CHAP. I. Que le Corps de S. Firmin le Confes a été enterré dans l'Eglise de Nôtre-Dame; & que cette Eglise est celle qui est aujourd'hui appellée Saint Acheul.
1.
CHAP. II. Qu'Otgerus Evêque d'Amiens n'a point donné des Reliques de S. Firmin à l'Eglise de S. Quentin.
9
CHAP. III. Que l'Acte de Rorico Evêque d'Amiens, ne prouve point que le Corps de S. Firmin ait été transferé dans l'Eglise Cathedrale d'Amiens.
34
CHAP. IV. Que l'Acte de la prétenduë Translation du Corps de saint Firmin faite en 1279. par le Cardinal Simon Légat du S. Siége, est une piéce supposée.
39
CHAP. V. Que la déliberation Capitulaire d'Amiens du 28. septembre 1317. est insuffisante pour prouver la Translation du Corps de S. Firmin.
54
CHAP. VI. Que les Martyrologes ne sont point de bons garants de sa Translation.
60
CHAP. VII. Que l'Ordinaire de l'Eglise de S. Firmin ne justifie point sa Translation.
67
CHAP. VIII. Que les deux Reliquaires de l'Eglise de S. Firmin, & ce qu'on apelle mal à propos une Sentence du Bailly d'Amiens, sont une mauvaise preuve de sa Translation.
82
CHAP. IX. Que la vie de S. Salve est une piéce fourrée, & d'aucune consideration pour prouver la Translation de S. Firmin.
85
CHAP. X. Que la déclaration du Serrurier qui a fait l'ouverture de la Châsse de saint Firmin, détruit les prétentions des Chanoines d'Amiens.
104
CHAP. XI. Que les Chanoines d'Amiens n'ayant point fait l'ouverture de la Châsse de S. Firmin après la déclaration de leur Serrurier, & la découverte des anciens Tombeaux de S. Acheul, c'est une preuve que le Corps de ce Saint Evêque n'est point dans cette Châsse.
117
CHAP. XII. Que le procés verbal de la découverte qui se fit l'an paßé de cinq anciens Tombeaux dans l'Eglise de S. Acheul, montre que le Corps de S. Firmin est dans cette Eglise.
147
CHAP. XIII. Que l'inscription FIRMINUS. qui se trouve sur l'un des cinq Tombeaux nouvellement découverts à S. Acheul, prouve que c'est le Corps de S. Firmin qui y repose.
159
CHAP. XIV. Que la circonstance du lieu où se trouve presentement le Corps de S. Firmin, qui est l'Eglise de saint Acheul, marque qu'il y est.
181
CHAP. XV. Que la Tradition populaire d'Amiens n'est d'aucune consideration
190
CHAP. XVI. Preuves que le Corps de saint Firmin le Martyr est à S. Denys en France. Réfléxions touchant un Corps baptisé par saint Géoffroy Evêque d'Amiens du nom de saint Firmin le Martyr.
204
CHAP. XVII. Depuis quel temps on a dit que le Chef de saint Jean-Baptiste estoit dans l'Eglise d'Amiens. Diverses Translations de ce Chef. Raisons de douter que ce Chef soit dans l'Eglise d'Amiens. Réformation à faire de quatre Corps saints, qu'on dit estre dans le Retable du maître Autel de cette Eglise.
253
FIN